Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Les entreprises se tournent davantage vers la signature électronique

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Les entreprises se tournent davantage vers la signature électronique
@ DR

Une enquête menée par OpinionWay pour Oodrive révèle que la crise sanitaire a accéléré l'adoption de la signature électronique en entreprise, dont les demandes pour s'en doter ont fortement augmenté pendant la période du confinement et qui devrait se poursuivre en cette sortie de crise.

Sur demande du leader européen de la gestion des données sensibles Oodrive, OpinionWay a interrogé des entreprises sur ce qu'elles pensaient de la signature électronique et quel en était leur usage. Ainsi, ce sont 200 entreprises de 500 salariés et plus, tous secteurs d'activité confondus, qui ont répondu à l'enquête entre le 10 et le 28 février 2020.

L'enquête, qui a été réalisée avant le confinement, révèle que le recours à cet outil était faible alors même qu'il s'est avéré utile à la poursuite de l'activité.

Faible recours avant la crise

Selon l'étude, sur la quasi totalité des cadres apposant leur signature sur des documents plusieurs fois par semaines, 8 % ont totalement substitué la signature papier à celle électronique.

Dans les entreprises qui utilisent cette solution, ce sont les directions administratives et financières qui l'ont adopté le plus largement, avec 73 % d'utilisateurs, loin devant les départements juridiques (43 %), achats (43 %) et commerciaux (25 %).

Si très peu l'utilisent pour signer des contrats clients B2B, ses avantages sont reconnus par le plus grand nombre : gain de temps (66 %), simplification des processus (63 %), ou encore économies (32 %).

Des projets à l'arrêt

Les entreprises qui ne disposaient pas d'outils digitaux, et notamment de la signature électronique, ont subi lourdement la crise et vu leurs projets s'arrêter brutalement. Conséquence, l'incapacité de contractualiser avec les clients ou de lancer de nouvelles demandes de prestations, un phénomène accentué par le ralentissement du service de La Poste.

Ajoutés à cela la fermeture des sièges sociaux ou encore à l'obligation de signatures multiples, les entreprises ont été confrontées à des retards de traitement des dossiers et donc un ralentissement de l'activité.

L'impulsion de la crise pour la signature électronique

Avant la crise, près de la moitié des structures interrogées n'utilisait pas cette technologie et si elle était déployée, elle l'était dans moins de trois départements dans la société. La crise sanitaire a illustré l'importance des outils de digitalisation en général et en particulier de la signature électronique pour la poursuite de l'activité. Pour Oodrive, qui a offert trois mois d'abonnement aux entreprises pour leur permettre d'utiliser cet outil, la poursuite du télétravail et des mesures distanciation sociale dans les semaines à venir va accentuer cette tendance.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer