Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Les entreprises optent pour le Nord-Ouest de Paris

le - - Immobilier

Les entreprises optent pour le Nord-Ouest de Paris
© DR

BureauxLocaux, site spécialisé dans la publication d'annonces immobilières pour les entreprises, vient de publier son baromètre semestriel de la demande de bureaux à louer à Paris et en petite couronne.

Cette étude est fondée sur l'analyse de 1,6 million de recherches immobilières de dirigeants d'entreprises sur BureauxLocaux.com au 2e semestre 2018. Cette analyse constitue par ailleurs un indicateur avancé du marché des bureaux en 2019. Comme le commente Sophie Desmazières, présidente et cofondatrice de BureauxLocaux, « Il est de plus en plus difficile de loger son entreprise en région parisienne. Les PME néophytes en matière immobilière sont totalement désorientées par la pénurie actuelle de bureaux. Le taux de vacance est plus que jamais orienté à la baisse. L'Île-de-France connaît son niveau de disponibilité le plus bas en 10 ans avec 5,5 %, dans la capitale, il est même tombé à 2,5 %. Le marché de l'immobilier d'entreprise devrait rester très tendu en 2019. Toutefois, le ralentissement de l'économie, l'incertitude quant à une éventuelle augmentation des taux d'intérêt et le climat social augurent d'une année moins flamboyant. »

Le marché parisien

Les arrondissements les plus recherchés au 2e semestre 2018 ont été le 8e (12,3 % des recherches), le 9e (10,1 %), le 2e (9,2 %), le 10e (7,2 %) et le 17e (7,2 %). Face au manque d'offre dans l'hyper-centre de Paris, les entreprises contraintes de déménager ont cherché ailleurs. Ainsi, la part des recherches immobilières dans les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements a diminué en 2018.
Les loyers parisiens ont augmenté de 6,6 % en un an et affichent 457euros/m2/an – hors taxe, hors charges – (HT-HC), en moyenne. La barre symbolique des 1 000 euros/m2/an HT-HC a été franchie pour certains biens exceptionnels proposés dans le 8e arrondissement.

Dans la capitale, le trio de tête des quartiers les plus recherchés par les entreprises reste inchangé. Le secteur qui s'étend de la Madeleine à la Place de l'Étoile, en passant par la Gare Saint-Lazare, est toujours le plus prisé. Avec 533 euros/m2/an en moyenne et jusqu'à 1 000 euros/m2/an pour les biens hauts de gamme, le 8e arrondissement est donc le deuxième secteur le plus cher de la capitale derrière le 7e arrondissement (554 euros/m2/ an). Ses adresses prestigieuses attirent toujours les grands noms comme Bank Of America qui a commencé à rapatrier des centaines de traders londoniens dans son nouveau bureau situé rue La Boétie en prévision du Brexit.

Derrière ce trio de tête, le 10e et le 17e arrondissement complètent notre top 5 et comptabilisent chacun 7,2 % des recherches.

Comme l'analyse Sophie Desmazières, « Le 10e coche toutes les cases pour les entreprises en quête de centralité, avec des loyers inférieurs de 15 % au 9e arrondissement et de 25 % au 8e arrondissement, les abords du canal Saint-Martin offrent un excellent rapport centralité/prix et combinent vie de quartier et espaces verts. Les entreprises y voient l'opportunité de satisfaire des salariés toujours plus sensibles à la qualité de leur lieu de travail. Pour attirer les meilleurs talents, disposer de bureaux dans un quartier accessible et vivant est un actif considérable. »

Au nord-ouest de la capitale, le 17e arrondissement est en plein renouveau. Il avait été quelque peu délaissé par les entreprises de croissance qui le jugeaient vieillissant, un peu excentré et aussi affecté par les trop nombreux chantiers (voirie, métro). Il semble que tout cela soit de l'histoire ancienne. Avec 7,2 % des recherches de bureaux à louer en 2018, le 17e signe même la plus belle progression observée en un an (+2 points). Ce 17e héberge actuellement 27 000 entreprises dont 4 000 créées en 2018, preuve de son attractivité pour les jeunes pousses qui ne se projettent plus uniquement dans le centre de Paris.

L'année dernière a marqué un nouveau record avec l'ouverture de 250 d'espaces de coworking en Île-de-France et dans les principales métropoles régionales. Plus de 700 centres sont aujourd'hui opérationnels en France.

En région parisienne, les espaces de coworking totalisent aujourd'hui plus de 300 000 m2, soit près de 1 % du parc de bureaux franciliens. Ce chiffre pourrait être multiplié par dix d'ici cinq ans pour représenter 10 % de l'offre disponible.

Selon Sophie Desmazières, « Si le parc se développe autant, c'est pour répondre à une demande croissante de la part des entreprises. Sur BureauxLocaux, le nombre de recherches d'espaces de coworking a augmenté de 60 % en 2018 par rapport à 2017. »

Le coworking propose un nouveau rapport à l'immobilier. a consommation d'un usage et non plus de mètre carré. Le coworking devrait prendre petit à petit le pas sur le bail 3/6/9, au moins pour les petites et moyennes surfaces. À l'horizon 2030, certains experts estiment que 20 % du parc tertiaire sera consommé sous forme d'abonnement.

Le marché de la petite couronne

Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) conserve largement la première place du classement avec 12,3 % des recherches de bureaux à louer en petite couronne. La sous-préfecture des Hauts-de-Seine affiche actuellement des loyers moyens à 298 euros/m2/an. Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) est à la deuxième place des villes les plus recherchées avec des loyers moyens de 408 euros/m2/an, un niveau équivalent au 17e limitrophe (435 euros/m2/an).

De l'autre côté de la Seine, La Défense est la troisième place de notre classement avec 9,3 % des recherches. Il faut dire que le premier quartier d'affaires européen est en passe de réussir sa mutation : Spaces vient d'y ouvrir l'un des plus grands centres de coworking d'Europe (1 575 postes de travail répartis sur 18 000 m2), de grands ensembles tertiaires y verront le jour dans les prochains mois : les tours Trinity (fin 2019), Alto et Landscape (été 2020), mais aussi la rénovation et l'agrandissement de l'immeuble Berkley rebaptisé Latitude qui proposera 22 140 m2 de bureaux au printemps 2020.

En attendant, le taux de vacance à La Défense est tombé à 4,6 %, son plus bas niveau depuis plus de 10 ans.

Dans le prolongement du 17e arrondissement, le Nord-Ouest de Paris constitue un nouveau marché de report pour les entreprises qui peinent à trouver leurs bureaux dans le centre de Paris devenu trop rare. À la sixième place de notre classement, Clichy (Hauts-de-Seine) signe la plus belle progression observée en 2018 (+2,2 points). Sa voisine Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) affiche elle aussi une attractivité en forte hausse (+1,3 point). Bien qu'absente de notre top 10 (12e), Saint-Ouen profite de l'avancée des travaux de la ligne 14 et gagne 5 places en 2018. Comme le constate Sophie Desmazières, « La ligne 14 dessine de nouveaux quartiers attractifs pour les entreprises. Première étape à l'été 2020 : le tronçon nord qui reliera Mairie de Saint-Ouen à la gare Saint-Lazare en 15 minutes, en passant par la station Clichy - Saint-Ouen. Ces deux villes seront donc les grandes gagnantes de ce chantier colossal débuté en 2013. »

Méthodologie

Le calcul des loyers correspond à la moyenne des loyers mensuels affichés hors taxes et hors charges qui figurent sur les annonces publiées sur le site par plus de 650 agences immobilières partenaires sur les 12 derniers mois. Pour éviter la prise en compte d'éléments non-significatifs, le calcul de cette moyenne exclut les cas extrêmes : les 5 % des loyers les plus faibles comme les 5 % des loyers les plus élevés. Le prix max correspond au prix le plus haut constaté dans les annonces diffusées sur BureauxLocaux lors des 12 derniers mois.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer