Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Les entrepreneures bien que très impactées restent optimistes

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Les entrepreneures bien que très impactées restent optimistes
@ DR

Selon une enquête menée par Initiative France, auprès d'entrepreneurs femmes d'Ile-de-France, près de 70 % ont dû suspendre leur activité lors du confinement. Toutefois, la crise n'a pas eu raison de leur optimisme, pour 56% d'entre elles.

Initiative France, premier réseau associatif de financement et d'accompagnement des entrepreneurs, a mené une enquête nationale sur les conséquences de la crise sanitaire sur l'activité des dirigeantes de TPE, leurs besoins ainsi que leur état d'esprit pour l'avenir.

Ainsi, 3 812 dirigeantes d'entreprise soutenues par le réseau ont répondu au questionnaire auto-administré qui leur a été soumis du 23 avril au 13 mai 2020.

Période très difficile pour les dirigeantes de TPE

ll ressort de cette enquête que la crise a été rude pour pus de la moitié des dirigeantes : 69 % des répondantes ont suspendu leur activité lors du confinement, contre 49 % des dirigeants, constatant de fait un impact immédiat sur le chiffre d'affaires. En effet, 64 % des entreprises dirigées par les femmes ont eu un chiffre d' affaires nul en avril et parmi les entrepreneures en difficulté financière, 66 % ne peuvent plus se rémunérer, contre 55 % des dirigeants hommes.

Des entrepreneures qui tiennent le choc

Grâce aux aides gouvernementales déployées et aux conseils reçus par différents interlocuteurs engagés pour les soutenir, les entrepreneures ont conservé un état d'esprit volontaire et optimiste ainsi, 60 % des répondantes ne se sont pas senties isolées : 75 % ont sollicité le fonds de solidarité, 53 % le report de charges sociales et 44 % le dispositif de chômage partiel.

Par ailleurs, 74 % ont reçu des conseils, de la part d'un expert-comptable pour 84% d'entre elles, pus des réseaux et des banques.

Cet accompagnement explique l'optimisme de 56 % des répondantes et la capacité à mener des perspectives positives pour l'avenir. Parmi les projets des dirigeantes, le redressement de l'entreprise est en tête, suivi de son développement et de la diversification de l'activité.

Concernant l'emploi, plus de la moitié des sondées souhaite maintenir les emplois et 31 % ne peut pas encore se prononcer sur le sujet

Financement et accompagnement pour bien reprendre

Parallèlement à leur optimisme, les dirigeantes restent pragmatiques sur leurs besoins pour surmonter les effets de la crise. Actuellement, 70 % ne disposent pas d'une trésorerie suffisante pour maintenir leur activité plus de 2 mois, contre 63 % des hommes, 23 % d'entre elles ayant déjà une trésorerie dans le rouge.

Pour sortir de la crise, 48 % des entrepreneures ont besoin de ressources financières, 24 % d'un appui commercial et 13 % de conseils techniques.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer