AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisLes Crocs des Halles : « spécial carnivores »

Les Crocs des Halles : « spécial carnivores »

Les Halles avaient les crocs. Elles ont à présent de quoi se rassasier pour la nouvelle table carnivore du quartier, où se côtoient viandes maturées et large choix de vins...
Les Crocs des Halles : « spécial carnivores »
Les Crocs des Halles

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Forts du succès de leurs premiers établissements –L’Ogre et Les Crocs de l’Ogre–, les frères Bauche et Nicolas Berengier, viennent d’invertir les Halles avec leur passion quasi monomaniaque pour la viande. Celle-ci est donc, inévitablement, la star des lieux, rigoureusement sélectionnée, mûrie sur place. Elle est issue de deux sources à l’inaltérable réputation : les Boucheries nivernaises et Marguerite. Les charcuteries leur emboîtent le pas sur le chemin de la qualité. Les légumes frais sont, quant à eux, livrés quotidiennement pour une fraicheur optimale. Le pain est celui du génial Jean Luc Poujauran, avec sa belle croûte brune.

Au rez-de chaussée des Crocs des Halles, le mûrissoir vitré laisse entrevoir les merveilles carnées en pleine maturation. Chacun peut ainsi savourer des yeux et jeter son dévolu sur un morceau choix. L’étal propose les grands classiques –côte de bœuf filet, bavette, entrecôte, faux-filet selle d’agneau...– et quelques pièces plus rares, issues du Wagyu, du bœuf de Galice... Les prix aux 100g sont affichés et permettent de composer une assiette sur mesure, selon ses désirs et les conseils du boucher. La viande est accompagnée d’une purée maison montée au beurre, d’une suggestion de légumes du jour ou de frites maison. La carte des desserts suggère quelques incontournables, du baba au rhum maison au Paris Brest praliné chocolat chaud. Au sous-sol, le bar à vins propose les quelque 400 références d’une cave riche et hétéroclite. Un fumoir plein de charme est également à découvrir.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?