Les Climats au beau fixe

Les Climats se singularisent toujours par leur passion dévorante pour les vins de Bourgogne, petits et grands crus, qui s'exprime à travers une phénoménale carte de plus de 500 références, des charmants Epineuil à la sublimissime Romanée-Conti.
Les Climats au beau fixe
Les Climats

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Le bar, designé par Bambi Sloan, est un superbe espace, cosy, paisible, qui se prête à merveille à la dégustation, flanqué d’une cheminée monumentale en marbre d’Estours et agrémenté d’une impressionnante cave de jour où apparaissent des centaines de bouteilles… Le séduisant bar-restaurant ou le restaurant-bar de la rue de Lille vient de surcroît d’accueillir son nouveau chef, Julien Boscus, qui a très vite imposé sa conception authentique et gourmande de la cuisine. Ce jeune Aveyronnais s’est auparavant frotté à de bien séduisants pianos de Frédéric Anton, de Marc Meneau et d’Eric Alléno, avant d’entrer en osmose avec son maître, le génial et fantasque Pierre Gagnaire, dont il était le second à Paris. Sa carte du « bar à manger » propose midi et soir des suggestions un peu canailles, capables de calmer les petites faims. Actuellement en vedette, la terrine de col vert, trompettes de la mort ; la tartine à la truffe fraîche, de Bourgogne bien entendu. Les saucissons secs s’y livrent un match indécis opposant le représentant la Maison aveyronnaise Conquet et celui la Maison ardéchoise Marion… A découvrir également la belle andouille de Guéméné (3 mois) fumée au feu de bois de hêtre et le non moins intéressant foie gras de canard au naturel, fine marmelade de coings maison.
Aux Climats, les Crémants de Bourgogne se dégustent (notamment le mercredi 18 décembre). Les whiskies de Michel Couvreur –de Bouze-les-Beaune– sont également présents pour livrer toutes leurs qualités et leur complexité.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?