Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Les banques s'engagent à faciliter le financement des travaux de rénovation énergétique

le - - Immobilier

Les banques s'engagent à faciliter le financement des travaux  de rénovation énergétique
@ DR

Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon viennent de recueillir l'engagement volontaire de plusieurs réseaux bancaires et établissements de crédit afin d'amplifier leurs actions en faveur de la rénovation énergétique des logements. Le Crédit Agricole Seine-Normandie, Crédit Agricole Consumer France, BNP Personal Finance (Cetelem), Cofidis, Domofinance, Franfinance ainsi que l'Association Française des Sociétés Financières (ASF) ont signé la charte “Engagé pour FAIRE” et un avenant spécifique au secteur bancaire.

Cet engagement souligne l'importance des solutions de financement dans le parcours de rénovation des ménages et l'engagement des signataires à accompagner les Français dans le financement de leurs travaux de rénovation énergétique.

Cette mobilisation volontaire d'acteurs bancaires s'inscrit dans une actualité riche pour la rénovation énergétique des logements et son financement, après le lancement le 2 janvier dernier de Ma Prime Rénov', une aide plus simple et plus juste en faveur de la rénovation énergétique des logements.

Mobilisation du secteur bancaire

Elle est la première étape d'une mobilisation du secteur bancaire qui doit désormais s'amplifier, notamment par un engagement plus large des banques de détail et par la mise en place d'offres “packagées” intégrant à la fois une avance des aides publiques et un prêt sur le montant restant à la charge des ménages.

Pour Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement : « La rénovation des logements est indispensable pour beaucoup de Français. Nous devons la mettre à la portée de tous, chacun doit pouvoir améliorer son confort et baisser ses factures. Une première étape a été franchie en simplifiant les aides avec Ma Prime Rénov'. Pour faire le dernier kilomètre, nous avons besoin d'offres de prêts attractives, ce que permet l'engagement des établissements de crédit aujourd'hui. Nous avons amélioré l'Eco-PTZ il y a quelques mois. Nous allons plus loin aujourd'hui avec cet engagement des acteurs financiers à apporter des financements adaptés ».

Pour Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire : « L'engagement des banques et établissements de crédit est crucial pour compléter le parcours des Français dans la rénovation de leur logement. Si l'on veut massifier les économies d'énergie et réduire les gaz à effet de serre émis par les logements, ces financements « verts » doivent pouvoir compléter les soutiens publics à chaque fois qu'ils sont nécessaires, en s'intégrant dans un parcours fluide et de confiance. Je remercie vivement les acteurs pionniers qui s'engagent aujourd'hui autour de la bannière “FAIRE Tout pour Ma Renov'” pour accélérer et simplifier le financement des rénovations énergétiques. Nous poursuivrons nos efforts collectifs afin d'amplifier ce mouvement ».

“Engagé pour FAIRE”

La charte volontaire “Engagé pour FAIRE” regroupe désormais plus de 160 acteurs du bâtiment et de l'immobilier. Elle a pour objectif de mobiliser les acteurs privés autour de la massification de la rénovation énergétique des bâtiments. La démarche est animée par l'État via l'Ademe et le Plan bâtiment durable. Par leur signature de la charte et de son avenant sectoriel, les acteurs bancaires et financiers se sont notamment engagés à :

– Promouvoir et encourager les partenariats avec les acteurs du réseau “FAIRE” ;

– Construire ou renforcer une offre de financement dédiée à la « rénovation énergétique » ;– Former les personnels bancaires aux enjeux de la rénovation énergétique afin qu'ils puissent bien orienter et inciter les ménages dans leurs projets ;

– Informer les particuliers sur l'existence du réseau FAIRE et sur les aides publiques, notamment “l'éco-prêt à taux zéro” (prêt financier à taux zéro qui permet de financer ses travaux de rénovation énergétique de logements jusqu'à 30 000 euros) lorsqu'elles le commercialisent ;

– Faire remonter les situations litigieuses, dont l'utilisation frauduleuse de la mention “RGE”.

En matière de communication, les signataires bénéficieront de la mention “Engagé pour FAIRE” afin de valoriser leurs actions en matière de rénovation énergétique. Les pouvoirs publics et l'Ademe mettront à la disposition des acteurs financiers des outils de simulation des aides à la rénovation énergétique et valoriseront les opérateurs engagés.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer