AccueilVie des entreprisesLes auto-entrepreneurs vent debout contre la TVA

Les auto-entrepreneurs vent debout contre la TVA

Dans un récent rapport, la Cour des Comptes propose que tous les auto-entrepreneurs soient assujettis à la TVA au-delà de 32 000 euros de chiffre d'affaires. La Fédération des auto-entrepreneurs (FEDAE) s'y oppose fermement.
Les auto-entrepreneurs vent debout contre la TVA
FEDAE - Grégoire Leclercq

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Seraient concernés 45 000 auto-entrepreneurs qui effectuent de l'achat-revente… Grégoire Leclercq, président de la FEDAE se dit « étonné d'une telle recommandation. En effet, les débats avec les détracteurs du régime se sont cristallisés autour des seuils de chiffre d'affaires des auto-entrepreneurs. La situation ayant atteint un point d'équilibre, il préconisefermement de ne pas toucher à ce plafond, ni à la hausse, ni à la baisse ».
La FEDAE rappelle que « cette franchise vise à alléger et à simplifier les règles de gestion et le poids de l'impôt pour les micro-entreprises ». Elle est donc de nature à favoriser leur développement. Par ailleurs, les entreprises qui souhaiteraient déduire la TVA sur leurs achats ont toujours la possibilité d'opter pour le régime de droit commun.
Selon la FEDAE, la Cour des Comptes ne semble pas avoir « mesuré l'impact financier, fiscal et social si les 45 000 entreprises concernées cessaient leur activité, se retrouvant contraintes de comptabiliser la TVA ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?