AccueilEntrepriseVie des entreprisesLes Assises de l’Attractivité : Paris Ile-de-France assoit sa position

Les Assises de l’Attractivité : Paris Ile-de-France assoit sa position

Pour débuter la 2e édition de ce rendez-vous annuel organisé par Choose Paris Region, une table ronde a dévoilé les résultats de l’attractivité de l'Europe et de la métropole de Paris Ile-de-France.
Les Assises de l’Attractivité : Paris Ile-de-France assoit sa position
© DR - Laura Nordin, Alexandre Missoffe, Lionel Grotto et Hugues Cazenave

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Cet évènement phare, réunissant chaque année les acteurs publics et privés œuvrant en faveur de l’attractivité internationale de l’Ile-de-France, s’est tenu le 16 novembre dernier, à Saint-Ouen. Une première conférence, intitulée « Attractivité : où en sommes-nous ? », a réuni Lionel Grotto, directeur général de Choose Paris Region, Alexandre Missoffe, directeur général de Paris Ile-de-France Capitale Economique et Hugues Cazenave, président d’OpinionWay, et fut l’occasion de présenter les résultats du baromètre Global Cities Investment Monitor 2021. Cet outil international de référence, réalisé par KPMG en partenariat avec Paris Capitale Economique et Choose Paris Region, recense annuellement le nombre d’investissements internationaux dans les grandes métropoles mondiales et offre une base de comparaison entre elles année après année. Il permet également d’analyser l’impact des actions menées en termes d’attractivité, de mesurer la dynamique dans laquelle s’inscrit chaque pays et de mettre en avant les efforts potentiellement nécessaires à réaliser dans certains secteurs et/ou certaines zones géographiques.

Une partie du baromètre est consacrée à un volet prospectif, réalisé par le cabinet OpinionWay, qui donne une tendance des anticipations des acteurs économiques.

Investissements internationaux : l’Europe rayonne toujours

Premier constat qui ressort de ce baromètre, les investissements internationaux dans le monde entre août 2019 et septembre 2021 ont ralenti durant la crise sanitaire. Les projets n’ont pas été annulés mais ont pris plus de temps et remontent et petit à petit, stabilisant ainsi la dynamique.

En 2020, 49 % des investissements directs internationaux (IDI) sont allés vers l’Europe et 55 % en provenaient. Un phénomène qui n’étonne pas puisque l’Europe offre un cadre robuste et fiable et un marché unique qui nourrit cette attractivité. L’Europe investit largement sur elle-même puisque 64 % des investissements qu’elle recense viennent de son propre territoire. En Asie, les investissements d’origine européenne sont les plus nombreux.

S’agissant de l’origine des investissements vers les principales métropoles mondiales, Paris Ile-de-France s’est imposée comme la première métropole mondiale pour les investissements européens et se place, une fois encore, en deuxième position du Top 15 des métropoles ayant reçu le plus d’investissements internationaux l’année dernière, avec 310 investissements. Londres est en tête avec 379 et Singapour ferme la marche du Top 3 avec 304 investissements. A noter que l’Europe compte 9 régions métropolitaines sur les 15 qui recueillent le plus d’investissements internationaux. « Paris est très puissante comme capitale économique d’un ensemble continental qui a un rayonnement et un magnétisme incroyable et jamais vu dans l’histoire du baromètre », a soulevé Alexandre Missoffe.

Pour Lionel Grotto, la stabilisation du positionnement de Paris en termes de part de marché est une belle performance dans un contexte très concurrentiel et face à des métropoles européennes qui ont un poids non négligeable.

Paris en pole position dans plusieurs secteurs

Faisant ensuite un focus par secteur d’activités, le baromètre a mis en lumière la première position occupée par Paris en 2020 dans les services financiers, avec 49 investissements, passant ainsi devant Londres qui en compte 43. Une progression qui s’explique notamment par le fait que l’Ile-de-France est une région dynamique et innovante, qui investit dans la finance durable et réalise un travail intense pour attirer sur son territoire des fintechs du monde entier.

Paris est également la première destination pour les IDI dans le secteur des sciences du vivant, avec 25 investissements internationaux, devant Boston et Londres qui arrivent respectivement en 2e et 3e position, et est également leader s’agissant des centres de recherche et développement (R&D).

Paris : une attractivité qui se confirme

Pour réaliser son sondage, OpinionWay a interrogé, par interview le mois dernier, un échantillon représentatif de l’ensemble des investisseurs internationaux, soit plus de 500 décideurs, sur les métropoles qui agiraient le plus efficacement en faveur de leur attractivité dans les mois et années à venir. Comme l’a soulevé Hugues Cazenave, le travail d’analyse sur l’avenir réalisé par OpinionWay est souvent confirmé d’années en années par la réalité des investissements de l’année suivante.

Premier indicateur du sondage, celui de l’image globale des métropoles. Paris se positionne en 2e position du trio de tête du Top 10, passant devant Londres. D’un point de vue plus dynamique, Paris Ile-de-France progresse de manière régulière depuis 2019 en termes d’image globale.

Par ailleurs, les investisseurs ont été interrogés sur les principaux critères retenus dans le choix de leur implantation. Les infrastructures numériques, la stabilité politique et la sécurité juridique ainsi que la disponibilité de personnel qualifié et les infrastructures logistiques sont cités respectivement à 92 %, 90 %, 88 % et 87 %. La qualité de vie n’arrive qu’en 7e position du classement. En croisant l’image des métropoles par rapport aux critères précédemment cités par les sondés, Paris arrive en 5e position s’agissant des infrastructures numériques, en 2e pour ce qui est de la stabilité politique et de la sécurité juridique et en 3e pour la disponibilité de personnel qualifié et les infrastructures logistiques. Toutefois, elle est leader s’agissant de la qualité de vie. Les investisseurs semblent toutefois percevoir une faiblesse de Paris concernant la croissance économique puisque, sur ce critère, notre métropole est classée 22e. Paris reste une métropole dynamique et inspirante pour l’avenir pour les investisseurs qui la placent en 1ère position des métropoles qui amélioreront le plus leur attractivité dans les trois ans à venir. Ils sont également 37 % en 2021 à penser que, dans le futur, l’attractivité de Paris comme destination d’investissement augmentera, un taux en constante augmentation depuis 2015.

Enfin, s’agissant des métropoles qui paraissent, aux yeux des investisseurs, avoir le mieux réagi à la crise sanitaire, Paris se place en seconde position, entre Singapour et Shanghai, à 47 %.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?