AccueilImmobilierLes animaux vont perdre leur église Sainte Rita

Les animaux vont perdre leur église Sainte Rita

Chats, chiens, chevaux, furets, chameaux et serpents vont bientôt perdre leur église, dans le 15e arrondissement de Paris : Sainte Rita, seul lieu de culte en France qui bénit les animaux, est menacée de démolition pour construire des logements.

Immobilier Publié le ,

"Le propriétaire des murs, la communauté apostolique suisse, a vendu l'église à des promoteurs nantais qui doivent la raser pour construire des logements. Ils invoquent ne pas pouvoir financer les travaux de rénovation, qui comprend seulement la toiture et quelques vitraux", a expliqué Mgr Dominique Philippe. L'archevêque, qui officie depuis 26 ans dans la petite église sise devant le siège de l'Unesco, est le premier il y a 15 ans à avoir fait entrer les animaux dans une église, qui d'année en année ne désemplit pas. "J'avais constaté que les grands-mères attachaient leur chien à la grille de l'église lorsqu'elles venaient à la messe. J'ai donc décidé de les laisser entrer avec leur bête.

Et plus tard, j'ai eu l'idée de célébrer la messe des animaux après celle de Saint-François d'Assise", renommé pour son amour des animaux, a-t-il raconté. "A la première communion des bêtes, j'en ai béni une centaine. Le 4 novembre dernier l'église était pleine, tout comme la rue. Il y avait plus de 800 animaux, chiens, chats, chevaux, moutons mais aussi des furets, rats, serpents et oiseaux", se souvient-il.

"J'ai même communié les animaux de propriétaires non croyants !" Mgr Dominique Philippe ne cache pas son inquiétude face à la menace qui pèse sur son église vouée au culte de Sainte Rita, la patronne des causes désespérées. "J'aimerais bien savoir ce qu'on va devenir et surtout quoi dire à mes fidèles car on ne me propose aucune église, ni un autre local de remplacement".

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?