Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

LegaLife participera au Mipim Proptech Europe

le - - Immobilier - Profession

LegaLife participera au Mipim Proptech Europe
© DR - Les trois fondateurs de LegaLife.

Après avoir conquis le marché juridique, LegaLife s'attaque au marché des promoteurs immobiliers. Pionnière dans la rédaction automatisée de documents juridiques en ligne, la jeune legaltech sera présente à la première édition du Mipim Proptech Europe, salon dédié à l'immobilier et à la technologie, qui se tiendra au Palais des Congrès à Paris, les mercredi 20 et jeudi 21 juin prochains.


Fondée en 2013 par François Marill et Thomas Rivoire, deux anciens camarades de promo d'HEC dont le second est devenu notaire, et le polytechnicien Olivier Adam, Legalife est la première legaltech à avoir proposé en France la rédaction automatisée des documents juridiques 100 % en ligne.

Après avoir conclu à l'automne dernier un partenariat avec Azko, une filiale de Secib, le leader français du développement de logiciels pour cabinets d'avocats, la legaltech s'attaque au marché des promoteurs immobiliers et des notaires.

Depuis octobre dernier, elle a développé une activité dite proptech (property technology, services des start-up de l'immobilier) qui simplifie et digitalise entièrement le processus de vente en Vefa (Vente en état futur d'achèvement, également appelée achat sur plan).

Elle permet ainsi d'accélérer le délai de traitement des dossiers entre la réservation en bureau de vente et la signature de l'acte de vente chez le notaire, tout en of-frant aux acquéreurs une expérience d'achat digitalisée.

Acheter son appartement sur le net

La start-up a en effet « décliné son outil de génération de documents juridiques en ligne en développant une
solution spécifique de digitalisation du processus de vente en Vefa pour les promoteurs immobiliers », commente Thomas Rivoire.

« On digitalise tout le processus d'achat d'un bien immobilier neuf », ajoute ce dernier.

L'acquéreur peut ainsi réserver son appartement enquelques minutes directement depuis le bureau de vente du promoteur ou en ligne chez lui sur le support de son choix : ordinateur, tablette ou smartphone. Le contrat de réservation, entièrement automatisé, est spécifique pour chaque programme immobilier.

L'acquéreur est alors guidé tout au long du processus par des questions très simples jusqu'à la signature électronique qui a valeur légale.

Ce partenariat exclusif a été conclu en vue d'associer la technologie respective développée par Legalife et FoxNot (qui automatise la transmission d'informations entre les études de notaires et leurs clients) dans une offre commune proposée aux notaires afin de fluidifier et d'accélérer la rédaction des actes de ventes en Vefa.

Le principe est simple : créer une passerelle numérique directe entre les promoteurs immobiliers, les acheteurs et les notaires.Cet outil a été développé en un peu moins d'un an par une équipe de développeurs et de juristes. Son coût est variable, ce qui permet de s'adapter à la taille du promoteur.

Processus simplifié pour le promoteur et le notaire

Grâce à la technologie de LegaLife, le promoteur immobilier passe l'ensemble de son processus de vente au
zéro papier. La start-up offre une plateforme complète de digitalisation du processus de la vente immobilière dans le cloud qui se connecte à la plupart des solutions existantes (CRM, gestion des stocks, site internet). Les acteurs de la vente (acquéreur, promoteur, notaire) disposent d'un compte administrateur leur permettant de suivre l'avancement des dossiers et d'être notifiés en temps réel des actions à effectuer par chacune des parties prenantes.

Une passerelle numérique entre promoteur, notaire et acheteur.

« Les promoteurs nationaux commercialisent des centaines de programmes et doivent donc signer de nombreux contrats en peu de temps, puis assurer un suivi rigoureux tant auprès de l'acheteur que du notaire, LegaLife est la solution idéale pour gérer ces problématiques », explique Thomas Rivoire.

Les commerciaux et acquéeurs n'ont plus à passer un temps considérable à compléter à la main, parapher et signer les trois exemplaires de contrat de réservation.

L'acquéreur a également accès à un compte personnel, avec lequel il peut échanger avec le promoteur et le notaire jusqu'à la livraison de son appartement. L'outil de suivi se met à jour automatiquement et en temps réel en fonction des réponses apportées au questionnaire du contrat de réservation, des fichiers uploadés, des vidéos, des dates programmées, etc. Et cela jusqu'à la livraison du programme.

Nouveau standard de marché

LegaLife a déjà commercialisé sa solution auprès de plus de 20 promoteurs immobiliers, dont Quartus, Bricqueville, le groupe Alsei, Demathieu Bard ou encore Constructa.

Elle a, par ailleurs, noué un partenariat exclusif avec la start-up FoxNot afin de mieux accompagner les notaires dans la création de l'acte de vente. La start-up complète ainsi la technologie développée par FoxNot – qui s'applique dans l'immobilier ancien – en connectant sa propre technologie à la BoxNot.

Les clients notaires de FoxNot peuvent ainsi bénéficier d'une passerelle entre lepromoteur en charge du programme immobilier neuf et leurs propres outils métiers afin de rédiger les actes de vente.

Les acheteurs et les promoteurs peuvent quant à eux suivre les actions des notaires sur chacun de leurs dossiers de vente. Les délais s'en retrouvent sensiblement raccourcis. Cet espace digital est protégé de façon classique avec un cryptage certifié ASSL et des mots de passe.

« Nous instaurons un standard de marché ; les innovations technologiques vont se multiplier dans le secteur afin de répondre aux besoins de la profession, mais aussi des particuliers. Nous prévoyons à cet égard d'intégrer de nouvelles fonctionnalités, comme la prise de rendez-vous en ligne, afin de simplifier le parcours clients », indiquent François Marill et Thomas Rivoire.

Les partenaires s'attendentà ce que cet outil de digita-lisation soit bien reçu chez les promoteurs et les études de notaires qui manquaient de logiciels capables de se connecter à leurs outils métiers, GenApi, Fiducial et Fichorga pour ces derniers. Après en avoir fait la promotion au récent Congrès des notaires, à Cannes, les cofondateurs de LegaLife seront présents au Mipim Proptech Europe, prochainement à Paris.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer