AccueilDroitLe soutien des avocats français à leurs confrères turcs

Le soutien des avocats français à leurs confrères turcs

Dans une lettre adressée au président de la République, les avocats français se disent "indignés" par l'évolution de la situation de leurs confrères turcs, après la récente arrestation de neuf d'entre eux.

Droit Publié le ,

Signé "au nom de tous les avocats de France" par Christian Charrière-Bournazel, président du Conseil national des barreaux (CNB), Christiane Féral-Schuhl, bâtonnier de Paris, et Jean-Luc Forget, président de la conférence des bâtonniers, ce courrier pointe le fait que "plusieurs avocats ont été condamnés à de lourdes peines d'emprisonnement au terme de procès dont tout donne à penser qu'ils ont été rendus au mépris des droits de la défense". Proches des milieux d'extrême gauche, les neuf avocats turcs récemment arrêtés se sont surtout illustrés en défendant les victimes de violences policières et carcérales. Les neuf juristes ont rejoint en prison 36 autres avocats turcs : 33 sont soupçonnés de liens avec les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et trois autres sont accusés d'avoir participé à un complot contre le gouvernement. Dans leur courrier, les trois avocats français accusent le gouvernement et la justice turcs de violer les principes de la Convention européenne des droits de l'Homme, pourtant ratifiée par Ankara, et exigent que "la Turquie suspende sa participation aux travaux du Conseil de l'Europe et cesse de siéger à la Cour européenne des droits de l'Homme de Strasbourg dont elle méprise superbement le corpus législatif et les jurisprudences".

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?