AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisLe prolongement du RER E à l'ouest de l'IDF déclaré d'utilité publique

Le prolongement du RER E à l'ouest de l'IDF déclaré d'utilité publique

Le prolongement du RER E à l'ouest de l'Ile-de-France, destiné notamment à soulager la ligne A du RER qui transporte plus d'un million de voyageurs par jour, a été déclaré d'utilité publique, ont annoncé le Stif, la SNCF et RFF.

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Cette déclaration d'utilité publique, préalable nécessaire au lancement des travaux prévus en 2014 pour une mise en service "à l'horizon 2020", a été signée par les préfets des Hauts-de-Seine, de Paris, du Val-d'Oise et des Yvelines. Le RER E prolongé à l'ouest de Saint-Lazare (son terminus actuel en arrivant de l'est francilien) jusqu'à Mantes-la-Jolie "constituera une alternative attractive au RER A" dont il sera grosso modo une parallèle plus au nord, et "participera à sa désaturation ainsi qu'à celle des RER B et D entre la Gare du Nord et Châtelet les Halles", deux gros pôles d'interconnexion. La diminution de fréquentation estimée sera "de l'ordre de 10 à 15 %" pour ces trois lignes de RER, les plus fréquentées du réseau. "Ce projet ambitieux doit permettre d'améliorer durablement la qualité des transports pour l'ensemble des voyageurs, notamment en facilitant l'accès à la Défense et à Paris pour les habitants de la grande Couronne", a estimé Sophie Mougard, directrice générale du Stif.

Le projet consiste à réaménager les 47 km de lignes existantes entre Mantes-la-Jolie et La Défense et à creuser un tunnel de 8 km entre La Défense et Saint-Lazare. RFF et la SNCF seront co-maîtres d'ouvrage. Trois nouvelles gares seront creusées (Porte Maillot, La Défense, Nanterre) et neuf autres rénovées et adaptées dans les Yvelines: Poissy, Villennes-sur-Seine, Vernouillet-Verneuil, Les Clairières de Verneuil, Les Mureaux, Aubergenville-Elisabethville, Epone Mézières, Mantes Station et Mantes-la Jolie. Les temps de parcours entre la Défense et l'aval de la Seine seront réduits, avec notamment des trains semi-directs entre Mantes et la Défense en 35 minutes.

Ce prolongement, tout comme la portion déjà existante du RER E, a aussi vocation à être connecté avec les futurs tronçons du Grand Paris Express. A l'automne 2013, un avant-projet sera soumis aux conseils d'administration du Stif et de RFF. Les études sont en cours, portant notamment sur "l'optimisation de son coût", estimé à 3,7 milliards d'euros. Le projet Eole fait pour le moment l'objet d'un contrat de plan Etat-Région Ile-de-France, mais les départements concernés pourraient être amenés à participer financièrement.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 juin 2022

Journal du24 juin 2022

Journal du 17 juin 2022

Journal du17 juin 2022

Journal du 10 juin 2022

Journal du10 juin 2022

Journal du 03 juin 2022

Journal du03 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?