AccueilDroitLe procès du triple meurtre de Lurs revisité

Le procès du triple meurtre de Lurs revisité

Des étudiants en droit viennent de reconstituer le procès de Gaston Dominici, accusé du triple meurtre de Lurs, et l'ont acquitté.

Droit Publié le ,

Le 5 août 1952, au petit matin, les cadavres d'une famille britannique, Sir Jack Drummond, son épouse Ann, et leur petite fille Elizabeth, étaient retrouvés près du village de Lurs, en haute Provence. Les parents ont été tués par arme à feu. La fillette a eu le crâne fracassé. Les enquêteurs s'intéressent rapidement à la famille Dominici, dont la ferme se trouve à 200 mètres des lieux du crime. Un an plus tard, les deux fils, Gustave et Clovis, accusent leur père Gaston. Clovis affirme l'avoir entendu clamer être l'auteur des assassinats. Arrêté, le patriarche passe aux aveux puis se rétracte, assurant avoir voulu préserver le vrai meurtrier, Gustave. Le procès de Gaston a lieu en novembre 1954 à Digne, dans une ambiance houleuse.

Il est condamné à mort, peine commuée en réclusion à perpétuité en 1957 avant une grâce et sa libération en 1960. Soixante ans plus tard, à l'initiative de l'association Juristribune, de l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, des étudiants en droit ont reconstitué ce procès. Après six heures d’audience, le verdict est tombé : Gaston Dominici a été acquitté. "Notre but est de choisir une affaire où il y a du doute", a expliqué Aurore Sum, 19 ans, organisatrice de la reconstitution. Juristribune organise depuis quatre ans des reconstitutions de grands procès. En 2012, les étudiants s'étaient attelés à l'affaire Ranucci.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?