Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Le Président de la République s'adresse aux acteurs du numérique

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Le Président de la République s'adresse aux acteurs du numérique
@DR

Le 14 septembre, Emmanuel Macron s'est exprimé devant les startups de la FrenchTech, reçues à l'Elysée, dans l'objectif d'encourager et de soutenir les acteurs qui participeront à bâtir la souveraineté numérique du pays, un enjeu primordial en cette période de relance économique.

Le Président de la République a tenu devant une trentaine d'entreprises du numérique, le 14 septembre dernier, un discours volontairement optimiste et rassurant. Il est revenu en détail sur le plan de relance pour le numérique de demain, à hauteur de 7 milliards d'euros, et rappelé le rôle déterminant des entreprises durant la crise, dont les multiples innovations ont permis de contribuer à la résilience de la France.

Plan de relance de 7 milliards d'euros

Après rappel des réalisations des startups ces trois dernières années, soutenues par la FrenchTech et BPI France, c'est par un discours empli d'espoir qu'Emmanuel Macron a détaillé le plan de relance à destination de ce secteur, qui prévoit près de 7 milliards d'euros engagés sur 2020-2022 pour le numérique. « Nous sommes le pays d'Europe qui crée le plus de licornes, ces entreprises valorisées à plus d'un milliard d'euros. Nous voulons en avoir 25 pour 2025. Nous en avons déjà créé 13. », s'est-il exprimé.

Dans le détail, 3,7 milliards seront consacrés au développement des startups et de la souveraineté technologique française, 500 millions à garantir un meilleur accès au numérique à tous, 300 millions seront consacrés à la formation aux métiers du numérique et 2,3 milliards seront débloqués pour accélérer la transition numérique des entreprises, de l'Etat et des territoires.

Un message axé sur quatre piliers

Le message adressé par le chef de l'Etat au monde du numérique s'appuie sur quatre grands objectifs.

Il s'agit tout d'abord de construire un plan de relance fort, permettant de soutenir l'économie numérique directement mais aussi en soutenant les autres secteurs économiques utilisateurs de nouvelles technologies. Le deuxième objectif est de parvenir à ce que les chefs d'entreprise croient eux-mêmes en la consolidation des forces des « secteurs historiques du pays ». « La France a des atouts pour s'en sortir », a assuré le Président de la République.

Ce dernier ambitionne également un succès des entreprises du numérique, et des filières de ce secteur, par l'exercice de leur responsabilité sociétale, en associant les jeunes des quartiers de la politique de la Ville.

Enfin, Emmanuel Macron défend une stratégie européenne d'accompagnement de la révolution numérique, afin de concurrencer les Etats-Unis et la Chine dans ce domaine. Un projet de loi pour la réorganisation de l'écosystème autour de l'économie numérique française est d'ailleurs actuellement à l'étude. « Nous voulons un écosystème qui continue d'intégrer le partenariat public-privé, un écosystème de régulation efficace. Nous avons su avancer sur la régulation européenne et nous continuons de travailler avec les administrations pour plus de régulation et de simplicité. », a t-il indiqué, avant de conclure que « l'économie numérique a prouvé sa solidité pendant la pandémie du Covid, et aussi sa stabilité ».

« Nous serons là pour investir et pour vous soutenir dans vos démarches et vos engagements. Tenez bon, ne vous laissez jamais décourager. », a t-il insisté.

En chemin vers la 5G

Lors de sa prise de parole, le Président a également abordé le sujet épineux de la 5G et assuré que le pays en prenait « le tournant ». Fervent défenseur du déploiement de ce réseau sur le territoire français, le chef de l'Etat a confirmé les ambitions du Gouvernement en la matière : « La France, c'est le pays des Lumières, de l'innovation. Beaucoup des défis que nous avons, sur tous les secteurs, se relèveront par l'innovation. On va expliquer, débattre, lever les doutes, tordre le cou à toutes les fausses idées mais oui, la France va prendre le tournant de la 5G ».

Conscient des inquiétudes liées à la 5G, le Président s'est voulu là aussi rassurant. « L'innovation ne doit pas être que technologique, elle doit être aussi sociétale et sociale. Il faut regarder les peurs en face. Il y a des peurs liées à ces innovations, il faut les lever en disant la vérité, en trouvant les bons compromis et en expliquant, en mesurant, par le débat citoyen éclairé », a t-il indiqué.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer