AccueilImmobilierLe parc social atteint 24,2 % de l’ensemble du parc parisien
Immobilier

Le parc social atteint 24,2 % de l’ensemble du parc parisien

Le parc social a continué de se développer à Paris, atteignant un taux de 24,2% en 2021 en intégrant les logements financés non livrés. L’Atelier parisien d’urbanisme fait le point sur ce sujet.
Le parc social atteint 24,2 % de l’ensemble du parc parisien
© Adobe Stock

Immobilier Publié le ,

L’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) a récemment publié une note concernant le taux et la répartition des logements sociaux dans la capitale. Au total, l’Etat et la ville de Paris décomptaient officiellement 235 355 logements sociaux en service à Paris en janvier 2020, ce qui représentait 21,8 % des résidences principales. Ce taux devrait atteindre 258 075 en janvier 2021. Si on ajoute à ces logements ceux qui sont en cours de construction, le taux de logements sociaux atteint environ 24,2 %. À Paris, l’objectif inscrit à l’article 55 de la loi SRU est d’atteindre 25 % de logements sociaux parmi les résidences principales en 2025. Le développement du parc social se divise en quatre objectifs. Le premier est celui d’atteindre le taux précédemment cité, puis de mieux répartir le parc social au sein des arrondissements, de produire des logements familiaux conformes à la demande et enfin de diversifier l’offre locative au sein d’un même immeuble pour garantir la mixité sociale.

Plus de 35 000 logements sociaux dans 3 arrondissements

La répartition équilibrée du parc social dans la capitale est encore loin d’être atteinte. Actuellement, les logements sociaux sont concentrés à plus de 40 % dans trois arrondissements seulement. Il s’agit du 13e, du 19e et du 20e. A eux trois, ils comptabilisent 110 605 habitations SRU, soit près de 50 % de l’ensemble du parc parisien. Pour le 19e et le 13e, le taux d’habitations sociales dépasse même les 40 % de l’ensemble des résidences principales. A l’inverse, d’autres arrondissements sont très peu fournis en logements à loyers modérés. Le 7e ne compte que 2,2 % de ces habitations, le 6e et le 8e étant les deux autres arrondissements parisiens qui en comptent le moins.

Des logements adaptés à la demande

Les prochains logements sociaux construits devront être compatibles avec le public actuellement demandeur d’une habitation à loyer modéré. La demande de logement social qui s’exprime à Paris est principalement le fait de ménages aux ressources faibles : au 31 décembre 2020, 73 % des ménages inscrits comme demandeurs de logement à Paris ont un niveau de revenus inférieur aux plafonds PLAI 6, ce qui correspond à un revenu fiscal de référence de 30 887 € pour un ménage de quatre personnes. Ce taux est légèrement plus faible (70 %) quand il est calculé sur la seule sous-population des demandeurs ayant indiqué Paris comme premier choix.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?