AccueilChiffreLe nouveau visage de l'expert-comptable en entreprise

Le nouveau visage de l'expert-comptable en entreprise

Avec la reconnaissance de l'expert-comptable en entreprise par la loi PACTE, l'inscription au Tableau de l'Ordre des experts-comptables est ouverte depuis 2020 aux diplômés d'expertise-comptable exerçant en entreprise, dans l'enseignement et dans l'administration.
Le nouveau visage de l'expert-comptable en entreprise

EntrepriseChiffre Publié le ,


C'est dans ce contexte que l'Institut des diplômés d'Expertise Comptable en entreprise (ECE) vient de réaliser, en partenariat avec le cabinet de recrutement spécialisé Hays, la première étude en France sur l'ADN de l'expert-comptable en entreprise. Plus de 250 diplômés en entreprise y ont répondu. Nous vous proposons d'en partager les résultats les plus marquants.

L'expert-comptable en entreprise : de moins en moins comptable, de plus en plus expert

Comme son homologue en cabinet, l'expert-comptable en entreprise dispose d'une formation complète apportant un ensemble de compétences clés lui permettant d'accompagner efficacement les organes de Direction. Son expérience et la diversité de ses domaines d'expertise lui permettent d'être le co-pilote des Directions Générales lors de leurs prises de décision stratégiques et opérationnelles.

Il résulte de l'enquête qu'un diplômé sur deux est membre d'un organe de Direction, ce qui souligne l'importance du rôle joué par l'expert-comptable en entreprise pour accompagner la croissance des entreprises dans tous leurs aspects (acquisitions, levées de fonds, restructurations…), assurer la gestion opérationnelle des activités (comptabilités, fiscalité, trésorerie…), être un interlocuteur de référence auprès des autres parties prenantes…La présence et la réputation de l'expert-comptable en entreprise sont de plus en plus marquées jusqu'au plus haut niveau des directions financières et des directions générales.

Une prépondérance masculine historique qui s'estompe

La parité homme/femme suit en entreprise la même tendance qu'en cabinet, et a enregistré une croissance régulière au cours des vingt-cinq dernières années. En moyenne, 42 % des répondants sont des femmes. Notons que les femmes ne représentent que 29 % des plus de 55 ans contre 64 % chez les moins de 30 ans. En pratique, la féminisation des diplômées d'expertise comptable en entreprise prend toute son ampleur sur la tranche d'âge 41-45 ans. Cette situation s'explique notamment par le fait que les femmes privilégient encore l'entreprise à l'exercice libéral de la profession.
Au-delà de ce constat très encourageant, notons l'absence de ruissellement de cette féminisation sur les autres fonctions de Direction Générale. Les résultats de cette enquête corroborent le bilan de la loi Copé-Zimmerman dressé en 2021 par la Présidente de l'Association des Femmes experts-comptables, Françoise Savès, qui souligne que si la parité est respectée au sein des conseils d'administration, cette parité se trouve diluée aux échelons immédiatement inférieurs.

Exercer en entreprise : un choix de vie réversible

La principale motivation des diplômés ayant fait le choix de l'entreprise est de se positionner en acteur de la croissance et d'être en mesure de voir les résultats des recommandations qu'ils ont engagées. L'expert-comptable en entreprise est un professionnel qui construit sa carrière de manière dynamique, à la recherche de plus de responsabilités, d'une plus grande diversité de tâches, d'un accès à des postes qui mobilisent de nouvelles compétences dans des fonctions parfois éloignées de la comptabilité (juridique, ressources humaines, fiscalité, trésorerie, édition de logiciels…), ainsi que dans des environnements différents (banque, assurance, industrie, services…). Ce constat se retrouve dans l'étude, qui indique qu'un peu plus de la moitié des experts-comptables occupent leur poste actuel depuis moins de cinq ans et que 47 % d'entre eux envisagent de quitter leur organisation d'ici cinq ans. La recherche d'un meilleur équilibre de vie est également un moteur très important, même si, en pratique, l'exercice en entreprise est très exigeant et demande une forte implication. Enfin, notons que la frontière entre l'exercice libéral et en entreprise est devenue poreuse, ce qui conduit à un certain nombre d'allers-retours entre le cabinet et l'entreprise. Les diplômés souhaitant retourner en cabinet sont en majorité ceux qui y ont exercé moins de 10 ans.

De très belles réussites et une rémunération attrayante

Sur la base des résultats obtenus, la rémunération globale moyenne (part variable comprise) de l'expert-comptable en entreprise atteint 113 K€. La dispersion des rémunérations est importante, puisque celles-ci oscillent entre 70 K€ et plus de 190 K€. Cette situation a plusieurs causes. D'une part, en lien avec les constats relatifs à l'accès des femmes à la profession et à leur évolution de carrière, les diplômés hommes perçoivent une rémunération supérieure à celle des femmes de 24 %. Toutefois, ceci n'explique pas la totalité de la dispersion. Au-delà des disparités liées au genre, la rémunération moyenne ne permet pas de mettre en évidence la grande diversité des diplômés ayant répondu à l'enquête. Les écarts de rémunérations sont multifactoriels et s'expliquent par le choix du secteur (public ou privé), la taille de l'entreprise et surtout le nombre d'années d'expérience. Pour mémoire, l'âge moyen d'obtention du diplôme d'expertise comptable est de 32 ans, ce qui signifie que cette moyenne intègre de très jeunes professionnels tout comme des experts-comptables plus expérimentés ayant atteints les plus hauts niveaux des directions générales.
L'expérience en cabinet d'audit ou d'expertise comptable est très formatrice et permet de confirmer les acquis techniques. L'étude révèle que certains moments pour rejoindre l'entreprise permettent de mieux la valoriser. En effet, une expérience de moins de 10 ans en cabinet permet de se repositionner facilement à des salaires équivalents. C'est entre 6 et 10 ans d'expérience que le passage en cabinet est le mieux valorisé en entreprise, ce qui est le cas de 42 % des répondants.

Un maillon fort dans le système de contrôle interne

L'expert-comptable en entreprise est un professionnel largement reconnu par ses pairs et son milieu professionnel. Cette reconnaissance résulte de ses qualités intrinsèques. Si elle trouve son origine dans la formation initiale, elle résulte surtout d'une déontologie et d'une éthique personnelle particulièrement rigoureuses. Au-delà de leur haute technicité, qui demeure incontestée, les trois principales qualités reconnues aux diplômés d'expertise comptable sont leur intégrité, leur ténacité et leur objectivité.
L'expert-comptable en entreprise est devenu au cours des dernières années un maillon fort des différents systèmes de contrôle interne du fait de sa capacité à demeurer objectif lorsqu'il exerce son jugement professionnel. Ces qualités lui permettent d'influencer les évènements, de promouvoir une éthique claire dans son organisation et de faire évoluer les comportements.
A l'instar du monde anglo-saxon, l'évolution de la profession comptable place l'expert-comptable en entreprise au premier plan dans les processus permettant de fiabiliser les prises de décision et l'information financière. Il est celui qui est en mesure de contribuer de manière équilibrée et intègre à l'atteinte des objectifs de son organisation sans laisser aucun parti pris, ni conflit d'intérêts, influencer ses décisions et ses recommandations, tout en respectant le lien de subordination vis-à-vis de son employeur.
Plus traditionnellement, l'expert-comptable en entreprise reste reconnu pour sa capacité à résoudre des problèmes complexes et à assumer un rôle de business partner auprès des autres directions. Il s'appuie pour cela sur des compétences pluridisciplinaires et sait faire preuve de créativité en proposant des solutions innovantes.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?