AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisLe Medef IDF ne veut pas de nouvelles taxes

Le Medef IDF ne veut pas de nouvelles taxes

Le Medef Ile-de-France a mis en garde contre "la tentation" du gouvernement d'instaurer de nouvelles taxes sur les entreprises pour participer au financement du Grand Paris Express, le futur métro automatique en rocade autour de la capitale.
Le Medef IDF ne veut pas de nouvelles taxes

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Soulignant "l'impérieuse nécessité" de réaliser ce projet "dans les délais prévus", le Medef "met en garde contre toute nouvelle augmentation des prélèvements sur les entreprises pour le financer". "Il serait totalement inadapté d'augmenter à nouveau ces prélèvements comme certains élus l'ont récemment préconisé", affirme le Medef, qui refuse que l'entreprise soit "la variable d'ajustement des difficultés financières de l'Etat". Le patronat francilien se mobilise donc à son tour, à quelques semaines de l'annonce des arbitrages du Premier ministre sur ce dossier, tant sur l'ordre de lancement des travaux que sur le financement de ce projet qui devrait coûter 10 milliards d'euros de plus qu'annoncé par la précédente majorité.

Attendus pour le 15 février, ces arbitrages devraient être finalement rendus "fin février voire début mars", ont confié plusieurs élus. Le Medef IDF a réagi aux propositions que le groupe PS de l'Assemblée nationale a présentées la semaine dernière au gouvernement, notamment sur le financement. Le groupe PS préconise en effet de déplafonner la taxe sur les bureaux -principale ressource actuelle de la Société du Grand Paris (SGP) et la plus dynamique-, ainsi que de créer "si nécessaire" des recettes supplémentaires, comme le préconisaient les rapports Carrez (UMP) de 2009 et Lepetit (PS)-Albarello (UMP) de 2011.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?