Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Le Medef IDF lance un appel aux futurs élus, à l'aube des Municipales

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Le Medef IDF  lance un appel aux futurs élus, à l'aube des Municipales
@ AP - De gauche à droite : Jean-Pierre Chedal, Charles Znaty, Daniel Weizmann, Jean-Luc Tuffier, Bruno Berthet, Virginie Rhea,

Le Medef Île-de-France soumet aux futurs élus locaux une série de propositions élaborées par les acteurs économiques de la région qui, à travers le débat citoyen, souhaitent contribuer à lui redonner toute son attractivité.

À quelques semaines des Municipales, le Medef Île-de-France (IDF), qui porte la voix des entreprises et des acteurs économiques de Paris et de sa région, a présenté son état des lieux et une liste de propositions, regroupées en six secteurs d'activité, à destination des élus locaux.

La région Ile-de-France est le premier pôle économique d'Europe qui concentre, sur un territoire restreint, 23 % de l'effectif salarié du pays,
31 % de son produit intérieur brut (PIB), 40 % des dépenses en matière de recherche et développement (R&D) et l'essentiel des centres de décisions.

Pour autant, il apparaît que la majorité des douze millions d'habitants que compte la région IDF est insatisfaite de ses conditions de vie. Qu'il s'agisse de l'emploi, du logement ou des services, les entreprises sont les plus à même de proposer à l'exécutif des solutions aux problèmes qu'ils rencontrent. C'est ainsi qu'elles lui font donc part de leurs réflexions et propositions et s'engagent à accompagner les élus locaux dans leur réalisation.

Une politique axée sur la mobilité

Les entreprises et les salariés peuvent en témoigner quotidiennement, la région IDF est touchée par une forte congestion des transports, 82 % des flux empruntent la route et un quart de la voirie est occupé par des véhicules industriels.

Les réseaux de transport sont saturés, les zones d'activités économiques sont difficiles d'accès pour le personnel en poste, les matières, machines et marchandises connaissent des difficultés d'acheminement et les infrastructures routières ne sont pas assez souvent entretenues.

Face à cette situation qui impacte l'attractivité de l'Ile-de-France, les entrepreneurs suggèrent de créer une instance de concertation sur les mobilités franciliennes à l'échelle de la région, de multiplier les parkings relais à tarif réduit en périphérie, de développer les aides aux entreprises et professionnels pour l'acquisition de véhicules à faibles émissions mais également d'ouvrir les transports en commun 24h sur 24, 7 jours sur 7 pour faciliter la mobilité des actifs et de créer des voies dédiées aux véhicules professionnels à faibles émissions.

Moins de taxes, davantage de compétitivité

Selon l'OCDE, les entreprises françaises sont les plus taxées au monde, avec un taux d'impôt sur les sociétés (IS) moyen de 32 %. Selon une étude KPMG de 2019 réalisée pour le Medef, le niveau de charges sociales en France est de 36,7 %, contre 19 % en Allemagne, et les impôts de production représentent plus de 70 milliards d'euros, contre 10 milliards chez le voisin. Qu'il s'agisse de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), de la contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S) mais également de la taxe transport et de celle spécifique aux bureaux et parkings, la fiscalité est au cœur des préoccupations des entreprises.

Le Medef IDF lance donc un appel à la modération fiscale des maires, s'agissant de la taxe foncière, des cotisations foncières, de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères et du versement transports dont ils ont la responsabilité. Il propose également la mise en place d'un dispositif pérenne pour le financement du réseau du Grand Paris.

Diversifier le tissu économique

L'objectif étant de garantir à la région, pour le futur, sa place de 1ère région économique d'Europe, la stratégie de développement doit se fonder sur la préservation d'un tissu économique diversifié et une industrie solide.

Or, la tertiarisation de l'économie, dont relèvent 87,9 % des emplois, et la chute de l'industrie traditionnelle à terme, peuvent freiner les innovations dans le secteur de la R&D.

Les entrepreneurs suggèrent de repenser l'offre foncière pour la dédier à la production dans le cadre des plans locaux d'urbanisme (PLU), en particulier à proximité des universités scientifiques et des centres de recherche, et de développer une offre de locaux adaptés en cofinancement avec la région dans le cadre du Schéma régional de développement économique d'innovation et d'internationalisation (SRDEII).

Libérer l'offre de logement

En quelques chiffres, la région IDF compte 5,7 millions de logements dont près de la moitié en location pour un loyer moyen de 955 €, 1 139 € concernant Paris.

Le logement reste un problème majeur pour les salariés franciliens à cause, notamment, de la hausse du prix du foncier, d'une offre qui correspond insuffisamment à leurs besoins mais aussi de l'encadrement des loyers et de la réduction d'une part du parc locatif libre en raison du développement d'Airbnb.

En conséquence, les familles les moins aisées doivent nécessairement se loger à la périphérie de Paris, voire de la région, générant parfois une insatisfaction de leurs conditions de vie : selon les chiffres d'une enquête Cadremploi de 2019, un cadre sur deux est insatisfait de son lieu de travail et de résidence.

Face à cette situation, les entreprises proposent, entre autres, de poursuivre la construction de logements sur le même rythme que 2018, en passant de 70 000 à 90 000 logements par an, de transformer 4 millions de mètres carrés de bureaux vacants en logements, de faire appliquer par les collectivités l'exonération de taxe foncière en cas de travaux de rénovation énergétique et de réguler Airbnb pour sauvegarder le parc locatif libre, en réduisant la durée maximale de location à 60 jours.

Soutenir la démarche RSE des entreprises

Les acteurs économiques ont bien compris l'importance d'adopter des pratiques respectueuses de l'environnement, d'inscrire leur activité dans une vison éthique et durable et d'adopter les principes de fonctionnement d'une économie circulaire. L'Île-de-France doit contribuer à l'objectif national de diminuer de 30 % la consommation de matières par unité de PIB d'ici à 2030. Par ailleurs, dans une région où vingt tonnes de matières sont consommées par an et par Francilien, la gestion des déchets est donc un réel enjeu.

Pour y participer, les entreprises, confrontées à certaines difficultés matérielles et techniques, suggèrent d'encourager la création de sites de proximité de gestion des déchets professionnels, de renforcer la lutte contre les dépôts sauvages, de valoriser les entreprises éco-responsables mais également d'associer étroitement les entreprises aux actions des groupements d'intérêt public (GIP).

Un tourisme à forte valeur ajoutée

Le tourisme est un secteur d'activité qui représente 21,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Bien que première destination touristique, Paris et sa région doivent faire face à la forte concurrence internationale, maintenir leur position et optimiser les retombées économiques.

Pour y parvenir, les entreprises proposent de développer une offre touristique régionale qui associe les territoires, homogénéiser l'offre entre Paris et sa région, réguler Airbnb en fixant une parité fiscale ou encore assurer une meilleure protection des touristes et leur proposer une expérience digitale et connectée pour répondre au mieux à leurs attentes.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer