Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Le marché des bureaux en Île-de-France

le - - Immobilier - Marché

Le marché des bureaux en Île-de-France
© A.P.

BNP Paribas Real Estate commente les indicateurs Immostat du premier trimestre 2018 sur le marché des bureaux en Île-de-France et l'investissement en France.

La demande placée de bureaux en Île-de-France enregistre un très bon démarrage en ce début d'année 2018, s'élevant à 742 000 m2 au 1er trimestre, en hausse de +13 % sur un an et +38 % comparativement à sa moyenne sur 10 ans.

Cette performance s'explique notamment par le segment des petites et moyennes surfaces (390 000 m2 placés), en progression de 18 % sur un an.

Le marché des grandes surfaces n'est pas en reste avec 352 000 m2 placés sur les trois premiers mois de l'année 2018 (+9 % comparativement au 1er trimestre 2017) pour un total de
23 opérations. A noter, parmi les nombreuses transactions, la signature du futur siège social du groupe Vinci à Nanterre sur 63 000 m2.

« Tous ces bons résultats sont le fruit d'une activité économique robuste (+2,4 % de croissance du PIB attendu en France en 2018). Dans ces conditions, nous anticipons donc une demande placée élevée, comprise entre 2,5 et 2,6 millions de mètre carré sur l'ensemble de l'année 2018 », précise Éric Siesse, directeur général adjoint, en charge du Pôle bureaux location Île-de-France de BNP Paribas Real Estate Transaction France.

Après une légère stabilisation en 2017, le taux de vacance des bureaux en Île-de-France reprend une tendance baissière au 1er trimestre 2018 (5,7 %). La capitale affiche un taux de disponibilité historiquement bas (2,6 %). Le taux de vacance diminue également considérablement à La Défense (7 %).

A l'inverse, le marché reste nettement sur-offreur en péri-Défense (18 %). Cette diminution générale de la vacance provoque une hausse globale des loyers franciliens. Au 1er avril 2018, l'offre de bureaux en cours de construction se stabilise pour atteindre 1,3 million de mètres carrés dans l'ensemble de la Région parisienne.

« La dynamique actuelle sur le marché des transactions nous laisse envisager une bonne absorption de cette offre future à moyen terme », souligne Guillaume Joly, directeur Research France de BNP Paribas Real Estate.

Les volumes investis en immobilier d'entreprise en France enregistrent un niveau modéré de 3,8 milliards d'euros au 1er trimestre 2018 (+3 % sur un an).

Ce début d'année est marqué par la présence toujours notable des acquéreurs français (58 % des volumes) et le retour des investisseurs anglo-saxons (18 %).

Durant le 1er trimestre 2018, les taux de rendement « prime » des bureaux ont très peu évolué, se situant à 3 % dans Paris QCA et à 3,9 % en région (Lyon Part-Dieu). Le rendement de l'OAT à 10 ans (obligations souveraines), proche de 0,7 % début avril 2018 contribue à la bonne dynamique du marché.

Si une remontée est toutefois attendue pour les économistes d'ici la fin d'année 2018, elle devrait rester encore trop modérée pour entraîner une réelle inflexion sur les taux immobiliers. Au final, « les taux obligataires raisonnables et les bonnes perspectives du marché locatif devraient permettre une bonne orientation du marché de l'investissement.

Ainsi, nous anticipons un volume d'investissement en immobilier d'entreprise autour de 25 milliards d'euros sur l'ensemble de l'année 2018 », souligne Laurent Boucher, président de BNP Paribas Real Estate Advisory France.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide