Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Le marché de l'autoréparation en pleine croissance en île-de-France

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

Le marché de l'autoréparation  en pleine croissance en île-de-France
© Adobe Stock

Le secteur de réparation des produits électroménagers a connu une forte croissance durant le confinement, pendant lequel les Français ont pu consacrer du temps à cette activité. Cette dernière constitue un enjeu économique et écologique, notamment pour combattre l'éventuelle obsolescence programmée.

Pour des gains à la fois économiques et écologiques, l'autoréparation a pris de l'ampleur pendant le confinement. Le trio des appareils les plus réparés en région Île-de-France est similaire à celui des appareils les plus réparés sur le territoire français : le lave-linge, la hotte et le lave-vaisselle. Le lave-linge est l'appareil le plus réparé, car c'est celui qui est le plus courant. Plus de 96 % de ménages en sont équipés. Au total, ce sont plus de 11 000 pièces détachées qui ont été vendues pour le lave-linge par SOS Accessoire, une entreprise fondée en 2008 par Olivier de Montlivault. C'est plus que les
8 702 pièces vendues pour réparer des hottes et les 5 569 pièces détachées pour lave-vaisselle dans la région Île-de-France.

Des appareils peu compliqués et peu chers à réparer

Pour ce qui est du lave-linge, la réparation est peu onéreuse pour la plupart des pièces (à titre d'exemple, le filtre de la pompe de vidange coûte environ 12 euros). La difficulté augmente lorsque la panne concerne la partie électronique, de plus en plus présente dans ces appareils. La plupart des interventions pour la hotte ne sont pas des réparations mais de la maintenance. Il est nécessaire de l'entretenir par le changement régulier des ampoules et filtres. Les changements de pièces pour ces appareils coûtent entre 5 et 30 euros selon la pièce.

Le lave-vaisselle quant à lui, est le plus compliqué et le plus coûteux, à cause des différentes technologies (lavage, chauffage et adoucisseur) embarquées. Néanmoins, la réparation garde un prix abordable (une pompe coûte environ 63,80 euros), permettant de rester compétitif face aux machines premier prix.

Pallier le déficit d'entretien

L'objectif de SOS Accessoire est de remédier au manque d'entretien du consommateur pour ses produits électroménagers en proposant pléthore de références, de même que des tutoriels. Cette stratégie a d'ailleurs payé ces derniers mois puisque la société a enregistré une hausse du trafic de leur site à hauteur de 50 %. « Ces appareils, très utilisés à travers toute la France, ne nécessitent pas de connaissance approfondie pour être réparés ou juste entretenus. Nettoyer un filtre ou vérifier une pièce est à la portée de chacun s'il trouve le bon guide. Malheureusement sont trop souvent jetés alors qu'ils peuvent être facilement réparés. C'est dommage car c'est aussi une façon de protéger l'environnement ! » explique Olivier de Montlivault. n




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer