AccueilImmobilierLe maire de Nanterre réclame "la dissolution" de l'Epadesa

Le maire de Nanterre réclame "la dissolution" de l'Epadesa

Le maire de Nanterre, Patrick Jarry, a réclamé dernièrement "la dissolution" de l'Epadesa (ex-Epad), aménageur du quartier d'affaires de la Défense, dont la gestion a été critiquée dans un pré-rapport de la Cour des comptes révélé par Le Monde, « pour un changement en profondeur du développement de l'Ouest parisien ».

Immobilier Publié le ,

"Alors qu'actuellement 400 000 m2 de bureaux nouveaux sont en cours de construction, les droits à construire tirés de ces opérations ne suffiront pas. En effet, les charges foncières sont revues à la baisse pour attirer les investisseurs, à tel point que certaines tours pourraient ne rien rapporter à l'instar du projet de la tour Phare", a dit le maire de Nanterre dont une partie du territoire fait partie du périmètre d'opération de l'Epadesa.

Pour M. Jarry, le gouvernement doit "faire preuve de courage" pour insuffler un projet "solidaire et durable" à l'Établissement public d'aménagement de la Défense Seine-Arche (Epadesa), sous tutelle de l'État. Cela passe par une participation financière des communes de Puteaux et de Courbevoie "qui ont, pendant 30 ans, profité des retombées économiques de La Défense", d'après le maire.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?