AccueilEntrepriseLe gouvernement souhaite développer l'entrepreneuriat au féminin

Le gouvernement souhaite développer l'entrepreneuriat au féminin

Le gouvernement souhaite voir progresser de 10% d'ici 2017 le taux de femmes entrepreneurs en France, actuellement évalué à 30%, a récemment indiqué la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem, lors du salon Planète PME organisé par la CGPME.
Le gouvernement souhaite développer l'entrepreneuriat au féminin

Entreprise Publié le ,

Les femmes ont accès aujourd'hui, comme les hommes, au dispositif d'aide à la création d'entreprise. Et pourtant, "depuis 1998", leur part dans les créations ou reprises d'entreprises "stagne autour de 30%", a déclaré la ministre.

"Moins de 3% des Françaises de 18-64 ans ont créé ou repris une entreprise en 2011, contre 4,5% en Allemagne et plus de 10% aux Etats-Unis", a-t-elle regretté.

Mme Vallaud-Belkacem a évoqué "les grandes orientations" du plan de développement de l'entrepreneuriat féminin qu'elle a préparé avec plusieurs autres ministères. Pour lutter contre le sentiment que "les filles ne seraient pas faites pour prendre des risques", des actions se sensibilisation seront développées "dans les collèges, lycées et dans l'enseignement supérieur".

"Dès la classe de 6ème, l'entrepreneuriat féminin fera partie du programme au titre du nouveau parcours individuel, d'information, d'orientation et de découverte du monde économique et professionnel, prévu par la loi refondation de l'école", a-t-elle détaillé.

"Une semaine de sensibilisation à l'entrepreneuriat féminin dans les collèges, lycées et établissement de l'enseignement supérieur sera organisée chaque année, sur le modèle de celle qui a été expérimentée au mois du mai dans cinq académies".

Pour aider l'accès à l'information, jugée "dispersée et trop peu lisible", un site de référence sera créé "à la rentrée". Il hébergera également un observatoire pour améliorer la connaissance sur les pratiques entrepreneuriales des femmes.

Des mesures seront prises pour "faciliter l'accès au financement". "La visibilité et les moyens du fond de garantie à l'initiative des femmes (FGIF) seront renforcés". Le fonds de Bpifrance, destiné à soutenir l'entrepreneuriat dans les quartiers, qui est "en cours de constitution", "accordera une attention particulière aux projets portés par des femmes", a ajouté Mme Vallaud-Belkacem.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?