Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Le gouvernement maintient 500 millions d'exonérations pour le travail agricole

le - - Entreprise

Les exonérations sur le travail agricole temporaire décidées en 2012 sont "intégralement reportées" dans la loi de finances 2013, a affirmé dernièrement le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll.

Interpellé à plusieurs reprises par les députés lors de son audition devant la commission des Finances de l'Assemblée nationale sur le projet de budget 2013, le ministre a affirmé que la même somme de 500 millions d'euros était reconduite pour 2013. "En 2012, 500 millions d'euros étaient inscrits au titre des exonérations et la même somme est inscrite dans la loi de Finances 2013", a-t-il asséné, notant que "la dépense avait dépassé les 610 millions d'euros". Mais, "avec ce dispositif, 91% des emplois constatés sont couverts", a-t-il poursuivi, alors que le choix a été fait de resserrer les exonérations sur les plus bas salaires agricoles, inférieurs ou égaux au Smic ou à 1,5 fois le Smic. Par ailleurs, il a confirmé que les employeurs de saisonniers devront désormais s'acquitter des cotisations pour les accidents du travail et de maladies professionnelles. "Les accidents ne sont jamais compris dans le financement des exonérations et c'est comme ça dans tous les secteurs, sauf l'exception de 2012", a-t-il justifié. Selon M. Le Foll, avec cinq milliards d'euros, "le budget de l'Agriculture a baissé de 4,5% par rapport à l'an dernier, et sa part a baissé de 2,5% dans le budget" national.
 






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer