AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisLe développement durable comme priorité

Le développement durable comme priorité

Dans une récente tribune publiée dans Libération, Stéphane Troussel, président du Conseil général de Seine-Saint-Denis, appelle à ne pas exclure les quartiers populaires des enjeux de développement durable et à lutter contre la précarité énergétique qui les menace parfois…
Le développement durable comme priorité
Conseil général de Seine-Saint-Denis - Stéphane Troussel

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

« Nous sommes à moins de 500 jours de la 21e conférence climat de l’ONU, -la COP21 organisée en décembre 2015 au Bourget-, qui doit aboutir à un accord global permettant de limiter à 2 degrés l’augmentation de la température terrestre. Cette conférence se tiendra en Seine-Saint-Denis et je crois ce choix d’implantation porteur de sens. Notre département est un territoire jeune, où grandit la génération qui devra affronter les conséquences des dérèglements annoncés. Il est ouvert sur le monde et sensible aux crises climatiques qui se jouent au-delà de nos frontières. C’est un territoire populaire identifié comme une de ces périphéries urbaines qui ont concentré une partie du tissu industriel et accueilli les travailleurs, pauvres ou moins pauvres, venus de France ou d’ailleurs. Ces quartiers sont trop souvent l’angle mort du débat sur la transition écologique. C’est une erreur. Les moyens pour changer de modèle de société sont aussi les solutions aux problèmes quotidiens rencontrés dans les banlieues. C’est là que la mobilité est la plus polluante, les transports en commun trop rares et le choix de l’auto contraint. (…) Il faut donc commencer par redéfinir la mobilité par les transports en commun. Grand Paris Express, nouveaux tramways, prolongement de métros, les choses avancent en Seine-Saint-Denis. Le tramway T5, inauguré l’an dernier, permet d’éviter l’émission de centaines de tonnes de CO2. Il faut aller plus loin et fixer comme objectif de porter les quartiers populaires au niveau de service des cœurs d’agglomération. (…) C’est en Seine-Saint-Denis que se concentrent les îlots d’habitats les plus dégradés et les logements passoires ; là que la facture énergétique est la plus élevée. (…) ll faut donc accélérer les travaux de rénovation et d’isolation - enjeu pour lequel nous avons besoin d’un système de financement cohérent et enfin unifié -, parvenir à une meilleure lisibilité des coûts et des avantages, un ciblage des ménages en précarité énergétique et un développement de dispositifs innovants comme le tiers financement. (…) Enfin, une stratégie de transition écologique des banlieues passera impérativement par un plan de formation afin de faciliter l’accès des jeunes issus des quartiers populaires aux emplois de cette transition : écoconstruction, production d’énergies renouvelables, etc."

Partager :
Articles similaires
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 14 janvier 2022

Journal du14 janvier 2022

Journal du 07 janvier 2022

Journal du07 janvier 2022

Journal du 31 décembre 2021

Journal du31 décembre 2021

Journal du 24 décembre 2021

Journal du24 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?