AccueilEntrepriseVie des entreprisesLe Covid19 va-t-il couler le free-floating ?

Le Covid19 va-t-il couler le free-floating ?

Alors qu'un tiers des salariés de Bird, un des grands pavillons de la trottinette électrique a été mis à la porte aux Etats-Unis, l'activité free-floating est presque au point mort en Île-de-France, sans qu'il n'y ait, pour l'heure, toutefois eu de coupe dans les effectifs.
Le Covid19 va-t-il couler le free-floating ?
@ DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Pour les trottinettes électriques, seul Dott continue de déployer sa flotte dans la capitale, malgré les exonérations de redevance décidées par la ville de Paris. Côté vélo, Jump est à l'arrêt, Mobike est toujours actif, tout comme Vélib', gratuitement lui. Si les cityscoot continuent de circuler, l'entreprise n'échappe, elle, pas au chômage partiel, quand bien même la désinfection du matériel s'est ajoutée aux gestes d'entretien classiques.

Néanmoins, selon Jocelyn Loumeto, interrogé récemment par les journalistes de Parigo, ces opérateurs peuvent néanmoins s'attendre à des perspectives heureuses au déconfinement, « bénéficiant d'une crainte des espaces confinés ». En attendant, comme leur précise Pascal Melet, directeur du salon Autonomy, « ce sont bien des sociétés, du fait des évolutions en cours des rapports à la mobilité, qui sont vouées à se développer massivement, mais en attendant, certains sont mieux armés que d'autres pour traverser cette crise, étant propriété de grands groupes ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?