AccueilEntrepriseLe commerce extérieur francilien rebondit en 2021

Le commerce extérieur francilien rebondit en 2021

Le Centre régional d’observation du commerce, de l’industrie et des services (Crocis) a dressé le bilan du commerce extérieur francilien sur l’année 2021 soulignant un rebond, mais aussi une dégradation, de sa balance commerciale.
Le commerce extérieur francilien rebondit en 2021
© Adobe Stock

Entreprise Publié le ,

Après une année 2020 marquée par la mise à l’arrêt de la plupart des économies mondiales et l’effondrement des échanges internationaux de biens au deuxième trimestre, l’année 2021 a été marquée par un retour vers des niveaux d’avant pandémie. En effet, les exportations franciliennes se sont élevées à 101,5 milliards d’euros et les importations à 160,1 milliards d’euros, des progressions par rapport à 2020 respectivement de 18,4 % et de 19,3 %. Cependant, il en a résulté un déficit commercial de l’ordre de 58,5 milliards d’euros, soit une dégradation de la balance commerciale de près de 10 milliards d’euros par rapport à 2019. Avec la guerre en Ukraine et l’augmentation du montant des importations de gaz naturel, ce déficit risque de continuer à se creuser à l’avenir.

Des échanges en hausse, dus à la hausse des prix

Les échanges ont donc été en hausse et ont même atteint, au quatrième semestre 2021, des niveaux inégalés depuis trois ans, mais d’après le Centre régional d’observation du commerce, de l’industrie et des services (CROCIS) « c’est davantage la conséquence de la hausse du prix des produits échangés, notamment du gaz naturel, et non une hausse des volumes de marchandises ».

©Crocis

Une majorité d’échanges avec l’Europe

En 2021, le principal partenaire commercial de l’Île-de-France a été l’Europe avec 59 %des exportations et 58,2 % des importations. Ces échanges ont augmenté par rapport au niveau d’avant-Covid, de respectivement 4,7 et 1,8 points. Des chiffres qui « ont confirmé le poids prépondérant des partenaires européens pour les échanges extérieurs de la région ».

Le rapport a aussi détaillé les pays clients et les pays fournisseurs de l’Île-de-France en 2021, qui sont les mêmes. Il s’agissait de la Chine et des Etats-Unis ainsi que des pays européens proches : Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Belgique, Suisse.

Aéronautique, automobile, luxe et pharmacie en tête des exportations

Les produits les plus exportés, également révélés par le Crocis, ont confirmé les spécialisations de l’industrie francilienne pour l’aéronautique, l’automobile et la pharmacie, mais aussi le poids de la région dans le domaine du luxe avec les bagages, chaussures, parfums, cosmétiques ou encore le cuir et la joaillerie. Avec 19,4 milliards d’euros de marchandises importées, les produits de la construction automobile ont demeuré le premier produit entrant en Ile-de-France. A noter aussi, la montée en puissance de la valeur des importations d’hydrocarbures naturels qui s’est élevée à 10,2 milliards d’euros, soit une hausse de 47,8 % par rapport à 2019.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 11 novembre 2022

Journal du11 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?