Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Le Codev, outil de démocratie participative de la Métropole

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

Le Codev, outil de démocratie  participative de la Métropole
© DR

Le Conseil de développement (Codev) de la Métropole du Grand Paris a été accueilli dernièrement au sein de l'hôtel Potocki, locaux de la Chambre de commerce et de l'industrie. Composé de personnalités issues de la société civile, il devra rendre des avis sur l'avenir de la Métropole.

Créé en 2017, le Conseil de développement de la Métropole du Grand Paris est une instance de démocratie participative composée de bénévoles volontaires issus de la société civile. Il y a deux moyens pour devenir membre de ce conseil. Le premier est d'y être désigné par un élu de la métropole. Le second est de se déclarer volontaire. Un tirage au sort est ensuite effectué parmi l'ensemble des candidats et 48 personnes sont désignées. A noter qu'une parité parfaite est respectée dans la constitution de ce conseil. Pour cette année, plus de 1000 personnes s'étaient portées volontaires pour faire partie du Codev. La métropole de Paris a un conseil de développement de 96 personnes. Il est présidé par Philippe Pelletier, ancien avocat, spécialiste du droit immobilier. Il a rédigé de nombreux rapports sur l'urbanisme et la question du logement. Le Codev est désigné pour trois ans sans possibilité de renouvellement.

Le Conseil de développement travaille en lien étroit avec la Métropole du Grand Paris et ses élus. Un homme est chargé de faire le lien entre les deux conseils. Il s'agit de Pascal Pelain, maire de Villeneuve-la-Garenne. Une gouvernance est chargée d'encadrer et de diriger les travaux du Codev. Les membres traitent de thématiques très variées comme l'environnement, l'attractivité, la mobilité, l'habitat ou encore le tourisme.

Chaque groupe de travail est forcément composé à la fois de membres désignés et de membres tirés au sort. Leurs travaux prennent la forme d'avis commandés par le président de la Métropole du Grand Paris. Le Codev rend alors ses conclusions, ses conseils sur l'élaboration d'un document de planification stratégique ou sur un projet de territoire. Le conseil peut également s'autosaisir et soumettre un sujet à la présidence de la Métropole. L'avis ou la contribution du Codev est examiné par deux rapporteurs, puis par le président du Codev qui le transmettra ensuite au président du Conseil métropolitain au moins 40 jours avant la tenue de ce conseil. Deux fois par an, les six groupes se retrouvent pour une assemblée plénière durant laquelle chaque groupe va présenter ses travaux, puis tous vont débattre des projets en cours et à venir.

Le nouveau Codev est en place

Le Conseil de développement a dernièrement été totalement renouvelé. Une conférence s'est tenue avec la présence du président du Conseil métropolitain, Patrick Ollier, de Didier Kling, président de la CCI, et de Pascal Pelain, maire de Villeneuve-la-Garenne et conseiller délégué en charge du Codev. Tous les trois ont rappelé leur attachement à la démocratie participative lors de la présentation du conseil : « Cette instance est quasiment exclusivement composée de membres de la société civile. La concertation des habitants est importante, nous ne devons rien faire sans eux » a affirmé Pascal Pelain.

Après les discours de présentation, Nathalie Van Schoor, directrice générale adjointe Directions opérationnelles à la Métropole du Grand Paris a présenté les grands projets de la Métropole aux membres du Codev. Parmi les grands projets, la construction d'un bassin olympique à Saint-Denis en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024, la lutte contre la fracture numérique, les solutions pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre avec notamment la mise en place dès 2022 des Zones à faible émissions (ZFE) sur le périmètre de l'Intra A86… Sur l'ensemble de ces sujets, les membres seront invités à débattre et à s'emparer de ces problématiques pour donner leur regard et leurs préconisations au conseil métropolitain.

A peine installés, déjà au travail

Une fois la présentation terminée, les nouveaux membres ont été invités à se répartir en six groupes, afin de faire un exercice d'intelligence collective. Chaque groupe était projeté en 2050 et devait expliquer les raisons pour lesquelles la métropole du Grand Paris était devenue une région attractive.

Les membres ont ainsi pu faire connaissance tout en découvrant ou redécouvrant les problématiques de la Métropole. Chaque groupe a débattu pour trouver les meilleures solutions afin de rendre la Métropole du Grand Paris la plus agréable à vivre à court et long terme. Après plus d'une heure d'échange et de réflexion, chaque groupe a désigné un rapporteur qui avait la lourde tâche de présenter le travail du groupe à tous les membres du Codev comme cela se passe lors d'une assemblée plénière. n




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer