AccueilDroitActualité du droitLe Club des juristes se penche sur la transformation numérique du droit

Le Club des juristes se penche sur la transformation numérique du droit

Le premier think-tank juridique français vient de développer un nouveau pôle spécialement dédié à la transformation numérique du droit, placé sous la responsabilité de Bruno Deffains, professeur à l'Université Panthéon Assas et membre de l'Institut universitaire de France.
Le Club des juristes se penche sur la transformation numérique du droit
© A.P. - Christiane Féral-Schuhl, Bruno Deffains et Pierre Berlioz ont abordé la révolution digitale lors de la dernière Conventi

DroitActualité du droit Publié le ,

Pas moins de 18 experts (avocats, juristes, universitaires, membres de legaltech, notaire...) sont membres du comité scientifique de ce tout nouveau pôle du Club des juristes. Ces derniers sont chargés de définir la stratégie relative aux principales actions entreprises, notamment en termes de manifestations et de publications.

De l'automobile à la santé, en passant par les banques et les assurances, l'Intelligence Artificielle (IA) et les nouvelles technologies semblent gouverner tous les aspects de nos vies quotidiennes. Aujourd'hui, l'arrivée des legaltech sur le marché du droit et la montée en puissance des Alternative Legal Services posent d'une autre manière, moins violente peut-être, mais plus angoissante selon le club, notamment auprès des jeunes générations, la question de l'évolution des cabinets d'avocats et de leur capacité d'innovation.

Après avoir fait fureur outre-Atlantique, les nouvelles solutions d'IA dédiées au droit tels que les célèbres robots-avocats Ross, Peter ou Watson débarquent déjà dans les cabinets français.

Pour Bruno Deffains, le marché du droit a beaucoup à retirer de ces outils. Ils peuvent entraîner une modification du business model des cabinets d'avocats, s'agissant des outils d'IA, assurer la fiabilité et la sécurité d'informations, s'agissant de la blockchain, entraîner une « désintermédiation » pour l'exécution contractuelle, s'agissant des smart contracts, permettre une stabilisation, voire une prédiction, des interprétations jurisprudentielles, s'agissant de la justice dite prédictive.
Indéniablement, ces multiples innovations soulèvent de nouveaux problèmes juridiques, en termes de responsabilité, de rôle des acteurs du droit, de fonctionnement de l'institution
judiciaire.

Le changement est en réalité plus global que le seul marché du droit. La transformation numérique participe à l'émergence d'un nouveau modèle économique basé sur la connaissance et le traitement de l'information. Cette évolution se double donc de questions fondamentales relatives, notamment, à l'Etat de droit, aux règles de concurrence et à la régulation des données et des algorithmes ou encore à la fracture numérique.

C'est ce constat qui a conduit le Club des juristes à développer un nouveau pôle spécialement dédié à la transformation numérique du droit.

Le pôle numérique entend proposer des analyses, des études et des approches originales en vue de comprendre et de faciliter la transition de la filière droit vers ce nouvel environnement en s'appuyant sur l'expertise de professionnels de différents secteurs et d'universitaires.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?