AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisLe Bureau de la Métropole du Grand Paris

Le Bureau de la Métropole du Grand Paris

Le Bureau de la Métropole du Grand Paris vient de se réunir sous la présidence de Patrick Ollier. Plusieurs points à l'ordre du jour ont été examinés.
Le Bureau de la Métropole du Grand Paris
© DR - Patrick Ollier devant le bus de promotion du SCoT (schéma de cohérence territorial) métropolitain.

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Concernant le rapport de Jean-Yves Le Bouillonnec, vice-président délégué aux finances, les attributions de subventions du FIM – Fonds d'investissement métropolitain – ont été présentées et adoptées par le bureau métropolitain.

Comme le souligne Patrick Ollier, « Le FIM témoigne de la volonté de la Métropole du Grand Paris d'apporter un soutien aux projets innovants portés par les communes et les territoires, dans la perspective d'un développement et d'un rééquilibrage territorial. »

Depuis la création du FIM en 2016, l'ensemble du territoire métropolitain a pu bénéficier de 53 962 531 euros de subventions pour 281 projets à destination de 103 communes et huit territoires. Le bureau a attribué 14,1 millions d'euros de subventions pour 55 projets sur 43 communes et un territoire, après proposition du comité d'examen début juillet.

Fortement mobilisée en matière d'environnement, la Métropole soutient des projets de rénovation thermique (10 017 787 d'euros pour 27 dossiers financés en 2018), d'amélioration du cadre de vie (2 618 780 d'euros pour 23 dossiers) et d'aménagement de pistes cyclables (805 809 euros pour trois dossiers).

Sont également concernés l'aménagement de la ferme du petit Groslay en espace pédagogique d'agriculture urbaine au Blanc Mesnil (500 000 euros), la réhabilitation thermique du théâtre des amandiers à Nanterre (un million d'euros) et du centre sportif municipal au Raincy (300 000 euros) ainsi que l'installation de deux centrales de production d'électricité photovoltaïque à Villemomble (404 000 euros).

Elle accompagne également les communes en matière de développement économique avec, par exemple, la restructuration d'un marché couvert à Asnières (500 000 euros).

Economie circulaire

Depuis sa création, la Métropole du Grand Paris œuvre en faveur de la promotion et du développement de l'économie circulaire. Pour ce faire, elle s'est constitué un écosystème d'acteurs pour amorcer ses premières réflexions et sespremiers travaux et pour développer une culture ainsi qu'une approche commune.

Xavier Lemoine, vice-président délégué notamment à l'économie circulaire, a présenté le bilan des actions menées ainsi que le programme dédié au développement de l'économie circulaire sur le territoire métropolitain.

Dans la continuité des travaux menés, un programme riche a été élaboré. Il se décline en 10 actions opérationnelles, cinq structurantes métropolitaines et cinq à destination des collectivités et des acteurs privés.

Protection de l'environnement

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie environnementale et du développement des réseaux énergétiques pilotée par le vice-président Daniel Guiraud, la Métropole du Grand Paris va proposer la mise en place d'un fonds “air bois” et d'un guichet unique de subventions pour faciliter le renouvellement du parc routier vers un parc “propre”.

Le fonds “air bois” contribuera au remplacement des chauffages résidentiels au bois peu performants qui constituent une des principales sources d'émissions de particules fines. Le réseau métropolitain des Agences locales de l'énergie et du climat, animé par la Métropole du Grand Paris dans la cadre de son plan Climat Air Energie, sera mobilisé pour relayer ce dispositif.

Concernant le guichet unique, l'objectif de la Métropole du Grand Paris est de créer, à partir des subventions dont les acteurs sont la Métropole, l'Etat, la Région et la Ville de Paris, une plateforme commune d'informations, de dépôts de dossiers dématérialisés uniques et de suivi de traitement basée sur un principe de cofinancement. Une première étape sera annoncée en septembre 2018.

Le SCoT métropolitain

L'élaboration du SCoT (schéma de cohérence territorial) métropolitain est un chantier d'envergure qui impose la mise en place d'un dispositif de concertation adapté à la multiplicité des acteurs qui y contribuent. Ce dispositif se décline autour d'un ensemble d'actions et d'outils de dialogue avec l'ensemble des acteurs concernés.

Les travaux du SCoT sont conduits, sous la responsabilité de Georges Siffredi, maire de Châtenay-Malabry, vice-président délégué à l'Aménagement du territoire métropolitain, et d'Ivan Itzkovitch, adjoint au maire de Rosny-sous-Bois, animateur du comité de pilotage.

Partager :
Articles similaires
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 14 janvier 2022

Journal du14 janvier 2022

Journal du 07 janvier 2022

Journal du07 janvier 2022

Journal du 31 décembre 2021

Journal du31 décembre 2021

Journal du 24 décembre 2021

Journal du24 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?