AccueilEntrepriseLe budget de l'Ademe "sanctuarisé"

Le budget de l'Ademe "sanctuarisé"

La ministre de l'Ecologie, Delphine Batho, a annoncé que le budget de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) serait "sanctuarisé" et ne baisserait que de 1 % en 2013, l'enveloppe du "fonds chaleur" baissant aussi légèrement à 220 millions d'euros.

Entreprise Publié le ,

"Alors que la norme (pour les dépenses publiques) est une diminution de 2,5 %, nous avons limité à -1 % l'effort qui est demandé à l'Ademe pour le redressement des finances publiques. Comme vous le savez quand la baisse est plus modeste, ça veut dire que c'est un effort", a souligné la ministre.

L'Ademe, qui doit jouer un rôle important dans la "transition écologique" que souhaite enclencher le gouvernement, risquait de voir son budget (de 780 millions d'euros cette année) reculer jusqu'à 9 %, avaient indiqué Les Echos.

Mme Batho a également annoncé, comme attendu, la cinquième vague des appels à projets "biomasse" du "fonds chaleur", une enveloppe publique lancée en 2009 visant à financer des projets de production de chaleur par la biomasse (plaquettes de bois essentiellement), la géothermie, le solaire... Pour 2013, le budget prévu (qui dépend de l'Ademe) a été fixé à 220 millions d'euros, contre 235 millions d'euros en 2012, a indiqué la ministre. Le budget final doit néanmoins être validé à la fin de l'année, a précisé l'Ademe. Près d'un milliard d'euros sur quatre ans (2009-2012) ont déjà été dépensés. Ces sommes ont notamment permis de financer 104 projets de centrales à chaleur à biomasse un peu partout en France, dont 22 en 2012.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?