AccueilEntrepriseVie des entreprisesL'attraction de l'Ile-de-France a pesé sur la croissance par habitant des régions limitrophes

L'attraction de l'Ile-de-France a pesé sur la croissance par habitant des régions limitrophes

En 20 ans, l'attractivité économique de l'Ile-de-France, conjugué au vieillissement de la population, ont pesé sur la croissance par habitant de la plupart de ses régions limitrophes, révèle une note de l'Insee.
L'attraction de l'Ile-de-France a pesé sur la croissance par habitant des régions limitrophes
© Adobe Stock

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

L'Institut national de la statistique a étudié l'évolution du PIB (produit intérieur brut) par habitant dans les différentes régions françaises entre 2000 et 2020. Sur la période 2000-2019, qui écarte les effets exceptionnels de la crise du Covid, le PIB par habitant a augmenté en moyenne de 0,7 % par an en France (hors Mayotte). Mais les écarts sont grands entre les régions, avec une croissance de plus de 1% par an pour l'Ile-de-France, en tête des régions métropolitaines, quand elle atteint seulement entre 0,2 % et 0,3 % par an en Normandie, dans le Grand Est, en Bourgogne-Franche Comté et en Centre-Val de Loire.
L'Insee explique cette différence par une moindre progression du PIB par emploi, qui représente la richesse créée par emploi et qui rapporte le PIB de la région considérée au nombre d'emplois sur ce même territoire. Selon l'institut, on observe depuis 20 ans dans ces régions « l'école Louis-Pasteur une intensification des déplacements domicile-travail vers l'Ile-de-France », notamment pour la Bourgogne-Franche Comté, ainsi qu'un « vieillissement de la population sur la période, relativement plus marqué en Normandie".

Plus globalement le taux d'emploi (le rapport entre le nombre de personnes en emploi et le nombre total d'habitants) a aussi connu une “croissance modérée” dans ces régions. Autre enseignement de cette note : depuis 20 ans, les territoires d'outre-mer, à l'exception notable de la Guyane, ont aussi vu l'écart se resserrer avec la métropole.

La croissance du PIB par habitant y a été bien plus forte, avec +1,8 % par an en Guadeloupe, +1,7% en Martinique et +1,4 % à La Réunion.
« Dans ces trois régions, l'augmentation de l'emploi par habitant sur la période, contribue relativement plus qu'en France métropolitaine à la croissance du PIB par habitant", en particulier à La Réunion, explique l'Insee. En 2020, le PIB par habitant était ainsi de 34 100 euros en moyenne en France. Il atteint 57 600 euros en Ile-de-France, et est le seul à être supérieur à la moyenne nationale, contre 20 200 euros dans les régions d'outre-mer.

La crise sanitaire a pénalisé toutes les régions, mais le PIB par habitant est même retombé sous son niveau de 2000 en Bourgogne-Franche Comté, Grand Est, Normandie et Centre-Val de Loire.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 juillet 2022

Journal du01 juillet 2022

Journal du 24 juin 2022

Journal du24 juin 2022

Journal du 17 juin 2022

Journal du17 juin 2022

Journal du 10 juin 2022

Journal du10 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?