AccueilSociétéL'Assemblée vote le projet de loi d'accélération des énergies renouvelables

L'Assemblée vote le projet de loi d'accélération des énergies renouvelables

le projet de loi d'accélération des énergies renouvelables vient d’être voté. Dominique Potier, PS, a estimé que ce texte avait fait « l'objet d'un vrai travail de dialogue entre les différents camps politiques et avec le gouvernement »
Accélération des énergies renouvelables.
© Adobe Stock - Accélération des énergies renouvelables.

Société Publié le ,

Agnès Pannier-Runacher, la ministre de la Transition énergétique avait appelé les groupes de gauche à « être cohérents avec leur programme présidentiel et législatif » sur les renouvelables et à éviter « la posture politique ». Les écologistes ont opté pour une « abstention d'attente » afin de « mettre la pression ». « On attend mieux, notamment sur le déploiement des renouvelables sur le bâti existant », souligne Marine Tondelier, la cheffe d'EELV.

Les insoumis vont voter contre, s'inquiétant « d’un marché libéralisé, avec une multitude de contrats de gré à gré », selon Maxime Laisney. Ils reprochent aux macronistes « d'avoir rétabli un quasi-droit de veto pour les maires dans une procédure sans fin », avant l'implantation d'éoliennes terrestres ou de panneaux solaires. Hostile au projet de loi, le communiste Sébastien Jumel a appelé à ne pas faire de « cadeau au Gouvernement » le jour de la présentation de la réforme des retraites.

Le Sénat, à majorité de droite, avait largement soutenu le texte dédié aux renouvelables début novembre. Si l'Assemblée nationale donne à son tour son feu vert, une commission mixte réunira des députés et sénateurs, a priori le 24 janvier, pour tenter d'établir un texte de compromis en vue d'une adoption définitive.

De leur côté, les députés LR ont ferraillé contre le projet de loi, « ses dérogations injustifiées accordées à l'éolien, une énergie intermittente », en déplorant un « saucissonnage » des textes énergétiques. Un projet de loi dédié au nucléaire arrive au Sénat dès le 17 janvier, avant la future programmation pluriannuelle de l'énergie.

À l'extrême droite, le RN Nicolas Meizonnet a fustigé les futurs panneaux solaires et éoliennes « partout et à perte de vue, un scandale qui va massacrer paysage et patrimoine, pour des énergies intermittentes de très faible rendement ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 27 janvier 2023

Journal du27 janvier 2023

Journal du 20 janvier 2023

Journal du20 janvier 2023

Journal du 13 janvier 2023

Journal du13 janvier 2023

Journal du 06 janvier 2023

Journal du06 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?