AccueilEntrepriseLancement de l'Indice entrepreneurial français

Lancement de l'Indice entrepreneurial français

L'APCE/AFE, sous l'impulsion de Dominique Restino, lance l'Indice entrepreneurial français afin de mesurer le dynamisme des entreprises en France et son évolution au fil des années. Cet outil statistique a pour objectif d'identifier les freins et les leviers permettant de stimuler la culture entrepreneuriale et favoriser la création d'entreprises.
Lancement de l'Indice entrepreneurial français
Dominique Restino, président de l'APCE/AFE, présente l'Indice Entrepreneurial Français

Entreprise Publié le ,

L’Agence pour la création d’entreprise (APCE), devenue tout récemment l’Agence France Entrepreneur (AFE), vient de dévoiler les premiers résultats de son indice entrepreneurial, avec le soutien de Pôle emploi, de la Fondation d’entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur et le concours de TMO Régions.

De fait, l’institut TMO Régions a enquêté auprès d’un panel de 1 700 personnes incluant un focus sur les dirigeants d’entreprises, porteurs de projet ou demandeurs d’emploi. Deux échantillons de personnes ont été interrogés : un premier de 1000 personnes représentatif de la population française majeure et un second de 700 personnes « cibles » (100 dirigeants d’entreprise ; 100 porteurs de projet ; 200 intentionnistes et 300 demandeurs d’emploi).

« Alors que le Président de la République a affirmé sa volonté d’agir sur l’ensemble des territoires et notamment les plus fragiles, il était indispensable de proposer une photographie de la dynamique entrepreneuriale, des perspectives offertes mais aussi des freins et des craintes que nous devons lever auprès du plus grand nombre », explique Dominique Restino, président de l’agence.

Ce dernier raconte que l’inspiration vient du pays de l’été indien, avec son Indice Entrepreneurial Québécois, mis en place en 2009 par la Fondation de l’entrepreneurship du Québec, qui a accepté de partager son expérience.

« Cet engouement pour l’entrepreneuriat se développe de plus en plus depuis une dizaine d’années », mais il n’est pas véritablement quantifié, remarque le président de l’AFE. L’indice permet ainsi d’étudier le paysage entrepreneurial français afin d’ajuster les politiques de la création d’entreprises.

Son originalité tient au fait qu’il appréhende l’ensemble de la « chaîne entrepreneuriale » composée de :

  • 21 % d’ « intentionnistes » qui ont l’intention de créer ou de reprendre une entreprise ; 

  • 7% de « porteurs de projet » ayant engagé des démarches pour créer ou reprendre une entreprise ; 

  • 10% d’« entrepreneurs » dirigeants ou associés travaillant dans l’entreprise qu’ils ont créée ;

  • 14% de « fermetures » référence aux personnes ayant créé et dirigé une entreprise aujourd’hui fermée 
ou cédée. 


L’indice entrepreneurial correspond au nombre de personnes positionnées dans au moins une de ces quatre catégories. Parmi les personnes interrogées, 32 % témoignent se trouver ou s’être trouvées à un moment sur le chemin entrepreneurial, ce qui représente 15 millions de Français.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?