AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisLa voiture autonome Valeo brave le périphérique pendant 24h

La voiture autonome Valeo brave le périphérique pendant 24h

Le Valeo Cruise4U a parcouru le périphérique parisien pendant 24h en autonomie quasi-permanente.
La voiture autonome Valeo brave le périphérique pendant 24h
@A.P. - Jean-François Tarabbia, directeur délégué R&D marketing produits de Valeo, devant le système Valeo Cruise4U.

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Y a-t-il un pilote dans la voiture ? L'entreprise Valeo a, quoi qu'il en soit, décidé de se passer de lui. La voiture autonome Valeo Cruise4U a tourné la semaine dernière pendant 24h sur le périphérique parisien, parcourant plus de 760 km. Ce qui équivaut à plus de 20 tours complets de Paris, selon l'équipementier automobile. Un record pour la firme, qui précise que le mode autonome a pris en charge la conduite sur près de 99 % du trajet.

Jean-François Tarabbia, directeur délégué R&D marketing produits de Valeo, a récemment présenté le système au Mondial de l'automobile, expliquant que sa société voulait le tester en « conditions de trafic et de météo réelles ». Si la voiture avait déjà été éprouvée aux États-Unis ou ailleurs en Europe, il fallait encore tester sa capacité à s'adapter dans un « environnement complexe », parfois privé de marquage au sol, rempli de deux-roues circulant entre les files de voitures, ou soumis aux changements brusques de vitesse.

« Ceux qui pratiquent le périphérique apprécieront la performance », s'est amusé Jean-François Tarabbia, qui a expliqué que la prouesse était rendue possible par la combinaison de capteurs, clé du dispositif, et d'un logiciel de traitement de données en temps réel permettant « d'ajuster » la conduite du véhicule. L'équipement se compose plus précisément d'une caméra Valco, de technologie radar et laser scanner susceptibles de détecter des obstacles placés de 10 cm à plus de 200 m de la voiture.

Ainsi, lorsque le conducteur active le système, il peut se dégager du volant et des pédales, mais a l'obligation de garder un œil sur la route. Valeo prévoit la sortie de son dispositif à l'horizon 2020, et planche déjà sur une voiture « apprenante » capable de s'adapter aux besoins du conducteur.

Une appétence française encore limitée
Le système ne sera opérationnel que dans quelques années, et pourtant les Français ne semblent pas encore disposés à l'adopter. Selon l'étude mondiale Automobile Deloitte « Global Automotive Consumer Study », l'intérêt des Français pour les voitures autonomes reste marginal, 77 % de la population préférant les véhicules bien équipés facilitant la conduite aux véhicules totalement autonomes. 72 % estiment que la mise en vente des voitures automatisées ne sera possible que dans une vingtaine d'années. 61 % sont intéressés par les technologies embarquées dans leur véhicule facilitant la conduite, une autre des spécialités de Valeo. La société propose notamment un système de sécurité embarqué avertissant le conducteur en cas de somnolence (Drive monitoring). La firme aura donc fort à faire d'ici à 2020 pour convaincre les consommateurs d'acheter ce concentré de technologies.

Petit aperçu du Mondial version 2016

[albumphoto]9[/albumphoto]

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?