AccueilVie des entreprisesLa start-up Rubus fait entrer les potagers dans l'entreprise

La start-up Rubus fait entrer les potagers dans l'entreprise

La jeune entreprise francilienne propose de végétaliser les lieux de travail en concevant des potagers sur mesure. Une manière d'améliorer les conditions de travail et la convivialité dans l'entreprise.
La start-up Rubus fait entrer les potagers dans l'entreprise
© DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

À Saint-Germain-en-Laye, dans les Yvelines, le décor minéral de la place Christiane Frahier a laissé place à une touche de verdure. Devant l'ancien bâtiment de la gare de le Grande Ceinture, qui abrite désormais les locaux de l'association La Ruche, quatre grands bacs où poussent rhubarbe, salades et autres plantes aromatiques ont pris place. Pour amener un peu de nature aux abords de ses locaux, cette association, qui héberge un incubateur d'entreprises et un espace de coworking, a fait appel à Rubus, une start-up francilienne spécialisée dans la création de potagers. Fondée en 2019 par l'entrepreneur Maxence Boddaert, Rubus emploie deux paysagistes pour concevoir et installer des potagers sur mesure, qu'elle agrémente au besoin de fleurs, arbres et arbustes. Sur son site, la start-up dit s'inspirer du maraîchage bio et de la permaculture pour proposer une solution de potager à la fois « esthétique, durable et performant ».

Pour les entreprises, c'est l'occasion d'améliorer la qualité de vie au travail. À Saint-Germain-en-Laye, l'association La Ruche en voit les bénéfices. « Devant le bâtiment, on avait une belle place avec des pavés mais peu de verdure. Maintenant, quand on déjeune dehors, c'est un bonheur », avance Chloé Geoffroy, employée de l'association qui reconnait le savoir-faire de Rubus. « Avant, on avait un potager fait-maison, mais maintenant ça n'a plus rien à voir, c'est mieux », se réjouit-t-elle.

Un environnement vert pour mieux travailler

Sur son site, Rubus met en avant une étude de septembre 2014 de l'Université Exeter en Angleterre, qui montre que la performance des salariés augmente de 15 % lorsqu'ils travaillent dans un environnement connecté à la nature. L'entreprise indique également que 27 % des étudiants estiment que la végétalisation du lieu de travail est un critère déterminant dans le choix de leur futur emploi. Le potager peut alors devenir un argument pour attirer les talents.

La récolte des légumes et l'entretien du potager peuvent aussi permettre d'entretenir des moments de convivialité. À La Ruche, on admet que le rendement du potager en nombre de légumes est bas mais que le principal objectif n'est pas là. À en croire les travailleurs, ce qui compte vraiment, c'est le plaisir de la récolte et du partage : dans cet espace de coworking qui organise régulièrement des évènements, les légumes du potager se distribuent. « On en donne aux entrepreneurs et à nos adhérents qui participent à nos évènements », raconte Chloé Geoffroy, également coworking manager de l'association.

Initier les Franciliens à l'art du potager

Pour entretenir le partage et la bonne humeur autour du potager, Rubus propose, outre l'installation du potager, des ateliers pour apprendre à l'entretenir et le cultiver. Parce que se mettre ainsi au vert a un prix, il faut compter au moins 100 euros pour une séance d'entretien du potager, à laquelle les employés de l'entreprise peuvent participer dans un moment de team-building. La création d'un espace potager pour une entreprise coûte au minimum 5 000 euros. Rubus opère aussi auprès des particuliers pour qui le prix de création d'un potager est d'au moins 2 000 euros.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?