AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisLa SGP renouvelle 3 appels à manifestation d'intérêt pour la valorisation des terres du GPE

La SGP renouvelle 3 appels à manifestation d'intérêt pour la valorisation des terres du GPE

45 millions, c'est le nombre de tonnes de terres extraites des chantiers du super-métro creusé par la Société du Grand Paris (SGP). C'est pour les recycler ou les valoriser qu'elle renouvelle trois appels à manifestation d'intérêt (AMI). Ces AMI visent à identifier de nouveaux projets et des partenariats avec des acteurs publics et privés. Les trois premiers AMI pour la valorisation des déblais, lancés en 2019, avaient déjà permis de consolider des filières de valorisation pour une partie des 18 millions de tonnes de terre déjà excavées.
La SGP renouvelle 3 appels à manifestation d'intérêt pour la valorisation des terres du GPE
© A.P. - Travaux du futur Grand Paris Express en gare de Clamart dans les Hauts-de-Seine qui a nécessité de créer une passerelle afin de creuser en dessous.

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Les chantiers du Grand Paris Express (GPE) allant générer 45 millions de tonnes de terres au total, il reste un important volume de terre à extraire. C'est pourquoi, la Société du Grand Paris cherche de nouvelles opportunités de valorisation et souhaite encourager la création de nouvelles filières dans ce domaine.

Ainsi, le projet Ligne Terre, qui vise les projets d'aménagement portés par les collectivités publiques, est renouvelé. Ce projet doit permettre d'identifier de nouveaux sites, sous la responsabilité de collectivités publiques, tels que des parcs ou des jardins qui pourront être réaménagés avec les terres du Grand Paris Express. Le projet d'aménagement du parc du Sempin avec la Safer s'inscrit dans la démarche du projet Ligne Terre.

Le deuxième AMI concerne les projets d'aménagement portés par les maîtres d'ouvrage privés, tels que la reconversion de friches industrielles ou remblai d'infrastructures. En 2019, il avait permis de contribuer, par exemple, au réaménagement de la raffinerie Petroplus par la société Valgo.

Enfin, le troisième AMI concerne les plateformes de valorisation. Il vise à renforcer la valorisation matière des déblais qui représente aujourd'hui 2.6% de valorisation réalisée sur l'ensemble du projet mais que la Société du Grand Paris cherche à encourager. En 2019, cet AMI a permis de recenser 36 acteurs, représentant plus de 110 plateformes, et a donné lieu à la conclusion de 11 partenariats. La Société du Grand Paris a ainsi identifié et fiabilisé de nouvelles filières de valorisation en matière notamment à travers la production d'écomatériaux : production de briques en terre crue, de granulats pour les travaux publics ou le bâtiment, etc.

La phase de consultation est ouverte jusqu'au 31 décembre 2024 et la Société du Grand Paris analysera les candidatures au fil de l'eau afin de mesurer l'opportunité de signer de nouveaux partenariats. Ces accords permettront d'enrichir les solutions proposées dans nos dossiers d'appel d'offres ainsi que sur nos marchés déjà en exécution.

Depuis le début du projet, la Société du Grand Paris s'est fixée un ambitieux objectif de valoriser 70% des terres extraites de ses chantiers. C'est pourquoi la Société du Grand Paris continue de chercher de nouvelles filières de valorisation qui permettront d'atteindre cet objectif. Compte tenu de volume important de déblais généré par la construction du Grand Paris Express, la Société du Grand Paris souhaite jouer un rôle moteur en matière de valorisation des déblais pour tout le secteur du BTP et entrainer avec elle tous les acteurs, publics et privés, pour structurer de nouvelles filières de valorisation.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?