AccueilEntrepriseVie des entreprisesLa Scop, une solution de transmission d'avenir

La Scop, une solution de transmission d'avenir

Dans le cadre de la 4e édition de la Quinzaine de la transmission-reprise, lancée à l'initiative du ministère de l'Economie et des Finances, qui se déroule du 21 novembre au 5 décembre, la Confédération générale des Scop sensibilise les dirigeants de PME aux atouts de la transmission en société coopérative et participative (Scop), qui permet de maintenir et dynamiser le tissu économique français, assurer la pérennité des entreprises, des emplois et des savoir-faire.
La Scop, une solution de transmission d'avenir
@ DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Selon Bercy, 185 000 entreprises sont susceptibles d'être cédées chaque année en France dans les prochaines années, ce qui représente 750 000 emplois.

Transmettre son entreprise à ses salariés en Scop

Transmettre son entreprise à ses salariés en Scop, notamment dans le cadre d'un départ à la retraite, permet de sauvegarder les emplois et de maintenir un ancrage territorial. Les salariés sont souvent les mieux placés pour reprendre leur entreprise, qu'ils ont eux-mêmes contribué à faire prospérer.

Sur l'ensemble du territoire, le réseau des Scop accompagne les cédants et les repreneurs tout au long du processus de transmission des entreprises sur les aspects juridiques, financiers, mais aussi en matière de formation des futurs dirigeants. Cette dynamique est portée par une mobilisation de l'ensemble des acteurs du Mouvement Scop : 12 unions régionales, 3 fédérations de métiers, des outils financiers…

à l'occasion de la Quinzaine de la transmission-reprise, la Confédération générale des Scop poursuit la sensibilisation des chefs d'entreprise à la transmission aux salariés à travers une campagne radio qui les invite à consulter le site : www. jetransmetsamessalaries.fr.

Ce site comprend des témoignages de chefs d'entreprise ayant cédé et de salariés ayant repris des entreprises sous forme de Scop, ainsi que des conseils d'accompagnement dans le processus de transmission.

Un exemple récent de transmission en Scop : Optim Ressources

Optim Ressources, cabinet de conseil en management et ressources humaines en France et à l'international, situé à Sainte-Foy-Lès-Lyon et créé en 1986, a franchi le pas en se transformant en Scop en mars 2019. Le management participatif est l'une des forces d'Optim Ressources depuis sa création et cette transition amorcée dès 2016 et accompagnée par l'UR Scop, en est l'aboutissement.

Avant d'entamer ce processus, les 18 salariés détenaient déjà un tiers du capital. L'entreprise continue ainsi son chemin vers l'engagement de chacun et la performance durable. Les collaboratrices et collaborateurs sont désormais associés majoritaires, comme c'est le cas d'Anne Farrugia, consultante en management des ressources humaines chez Optim Ressources depuis 2005 : « Le passage en Scop est la suite logique de l'histoire d'Optim Ressources. Nous avons pour habitude de travailler en groupe sur les sujets importants qui touchent la vie de l'entreprise. Chaque mois, nous nous réunissions pour partager les chiffres ; les objectifs individuels et collectifs sont validés par tous. Le projet de reprise en Scop n'a pas échappé à la règle. »

En 5 ans, des chiffres pleins de promesses

Depuis 2014, ce sont 250 entreprises saines, représentant 3 000 emplois consolidés, qui ont été transmis à leurs salariés sous forme de Scop et Scic.

En 2018, près d'un emploi sur deux générés par les nouvelles créations de sociétés coopératives provient d'une transmission d'entreprise saine aux salariés.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?