Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

La scale-up française Weproov lance son IA d'état des lieux auto

le - - Entreprise - Vie des entreprises

La scale-up française Weproov lance son IA d'état des lieux auto
@ DR

De start-up créée en 2015 à scale-up depuis cette année, Weproov développe des produits pour digitaliser les états des lieux. Se revendiquant « première solution d'inspection digitale tiers de confiance qui accélère la productivité des entreprises », elle s'est spécialisée dans le domaine automobile et automatise aujourd'hui la gestion des sinistres sur véhicules grâce à l'intelligence artificielle en lançant son nouvel outil WeProovAI.

Créée en 2015 par deux diplômés de l'ESCP, Gabriel Tissandier et Alexandre Meyer, avec un développeur de l'école 42, Jean-Luc Maceron, WeProov a fait son entrée sur le marché de la digitalisation des états des lieux dans plusieurs domaines comme l'immobilier et l'assurance avant de se focaliser uniquement sur l'automobile.

Cette jeune pousse a réalisé un beau parcours puisqu'au bout d'à peine quatre ans, elle faisait partie de la sélection des "100 start-up où investir en 2019” établie par le magazine Challenges.

Déjà 3 millions d'inspections et 230 clients

Après avoir « passé cinq ans concentrés sur le rêve de ses clients », elle est ainsi devenue « une véritable scale-up structurée depuis cette année », témoigne son co-fondateur Alexandre Meyer. Ses trois cofondateurs sont ravis de la croissance exponentielle de leur boîte. Et ils le peuvent en effet, car entre septembre 2019 et septembre 2020 son chiffre d'affaires a augmenté de moitié.

L'entreprise compte déjà 230 clients, parmi lesquels des grands groupes internationaux comme Hertz, Rent-a-Car, Bouygues Immobilier, Natixis Assurance, et des fleurons français tels que SNCF, GRDF ou encore Carrefour. À ce jour, elle a déjà permis de réaliser trois millions d'inspections et suit actuellement un rythme d'environs 600 états des lieux par heure. Leur solution digitale initiale est disponible en 13 langues et entièrement personnalisable et connectable à tout type de système et process (API, SDK).

L'équipe vient de dévoiler son nouveau service : WeProovAI, une appli de contrôle qualité et sécurité des véhicules « qui traite grâce à l'IA toutes les photos de dommages sur voiture, même les plus infimes, et propose une estimation du coût de réparation ». Un outil qui semble très pratique pour les loueurs de véhicules, les carrossiers ou encore les assureurs et leurs clients, donc finalement pour tous les conducteurs !

IA à l'efficacité prouvée

En accord avec son image jeune et dynamique, WeProov a choisi de présenter sa nouvelle offre via un format digital en direct de façon originale et détendue, et surtout en anglais afin de toucher davantage de clients potentiels. Les cofondateurs souhaitaient ainsi faire une « démonstration sans blabla, sans chichi et sans bullsh*t ! ».

Non sans humour, Jean-Luc Maceron a donc procédé à la casse d'une voiture flambant neuve avec différents ustensiles, passant de la pierre, au tournevis jusqu'à la batte de baseball, avant que Gabriel Tissandier ne les prenne en photo et laisse WeProovAI analyser les dégâts en direct.

La démonstration est concluante. L'appli semble capable de détecter, qualifier et positionner automatiquement et instantanément presque tous les dégâts réalisés par le CTO de WeProov sur la carlingue. Seul un tout petit impact, presque invisible sur la vidéo, passe à la trappe alors que des rayures très légères sont bien prises en compte !

Les fondateurs ont expliqué avoir développé « une chaîne d'algorithmes unique comportant 24 modules, dont chacun se focalise sur une tache » après presque trois années de R&D en contact étroit avec leur clientèle et l'analyse fine de l'expérience utilisateur de leur service initial.

Le résultat est une technologie “fully compliant with GDPR”, dixit Alexandre Meyer, c'est-à-dire qui respecte le règlement européen sur la protection des données personnelles, qui promet de « révolutionner le secteur de l'assurance et le monde de l'automobile » en accélérant le traitement des dossiers de sinistres et en réduisant les fraudes. « Nous ne vendons pas de la magie, nous offrons des résultats », lancent les startuppeurs.

Selon ces derniers, leur IA est capable d'identifier plus d'une quinzaine de types de dommages (rayure, enfoncement, cassure, pièce manquante, désalignement, etc.) sur la carrosserie avec un taux de précision de l'ordre de 80 % dès maintenant, « qui montera même à 95 % dès mars 2021 », annonce Gabriel Tissandier. Cette avancée majeure dans le monde de l'état des lieux automobile est aussi complétée par le chiffrage précis des dégâts et de leur délai de réparation. Un service qui promet de trouver preneurs…




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer