Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

La région IDF vote son budget 2021

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

La région IDF vote son budget 2021
© DR

La région Ile-de-France vient de voter son budget 2021, d'un montant total de près de 5 milliards d'euros, un budget « offensif et inédit », selon sa présidente Valérie Pécresse, « étriqué et en régression sociale et environnementale », selon l'opposition.

« Ce budget est rendu possible parce que nous avons les reins solides et que, depuis 2016, nous avons su dégager des marges de manœuvre financières par une gestion exemplaire », a affirmé Valérie Pécresse. Ce budget, voté par la majorité UDI-MoDem-LRI, présente une « hausse record des investissements à 2,6 Mds (+17 %), tandis que les dépenses de fonctionnement s'établissent à 1,9 Md », selon le vice-président Stéphane Salini.

Après avoir annoncé en juin un plan de 1,3 Md pour la relance post-Covid, « dépensé à 90 % en sept mois », Valérie Pécresse promet un « acte III de la relance », grâce à un plan pluriannuel d'investissement, signé avec l'État, pour « 24 milliards d'euros entre 2021 et 2027, dont 5,5 Mds en 2021-2022 ». Dans ce plan, la région prévoit notamment d'investir un milliard d'euros pour la santé, par exemple pour « créer 500 lits de réanimation modulaires et former 3 000 soignants ». Par ailleurs, la région a voté une aide aux loyers de 1 000 euros aux commerces, bars et restaurants confrontés à une fermeture administrative pendant le deuxième confinement.

Pour les groupes de gauche et écologistes, ce budget « ne comporte aucune mesure d'ampleur capable d'éviter aux plus fragiles et aux personnes les plus exposées de basculer dans la précarité ». « Triste bilan, triste mandat », a déploré Ensemble IDF (socialiste) qui a dénoncé « un désinvestissement massif dans le fonctionnement des lycées depuis 2016 ». Le Front de gauche a dénoncé « un budget qui passe à côté des urgences », regrettant notamment « un budget du logement social divisé par trois entre 2015 et 2021 ». « La région a décroché des réalités franciliennes » a critiqué le groupe Alternative écologiste et sociale, tandis que les élus écologistes et progressistes ont déploré un budget « de renoncement, étriqué et conservateur ». Le RN a regretté que le développement économique ait été « le parent pauvre du budget ». Le groupe LRI a, quant à lui, salué « un modèle de saine gestion », l'UDI un « budget de combat », et le MoDem « une action cohérente et globale ».




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer