Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

La région IDF mobilisée aux côtés des structures et commerces culturels franciliens

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

La région IDF mobilisée aux côtés des structures et commerces culturels franciliens
© Adobe Stock

Lors d'un point presse le 20 novembre dernier, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France et Florence Portelli, vice-présidente chargée de la Culture, ont présenté les différents dispositifs d'aides d'urgence déployés pour le secteur de la culture, dont la plupart seront reconduits en début d'année prochaine.

Fermeture au public des théâtres, des cinémas mais aussi des librairies, des musées et autres sites patrimoniaux, autant de conséquences liées à la crise sanitaire que les artistes et les structures et commerces culturels franciliens subissent de plein fouet. C'est ainsi l'ensemble du secteur culturel qui se retrouve dans une situation économique critique. En réaction, la région Ile-de-France (IDF) a décidé de renforcer son soutien à l'investissement et de reconduire ses aides d'urgences mises en place lors du premier confinement, à destination des acteurs de la culture. De ce fait, le fonds d‘urgence pour la culture, déployé au mois de mars dernier et doté de 10 millions d'euros, est porté à 20 millions.

Compensation des pertes de recettes

C'est dans cet objectif que la Région a décidé de reconduire, en janvier 2021, les trois aides exceptionnelles mises en place en mars dernier pour les acteurs du secteur du spectacle vivant et les commerces culturels, de nouveau touchés par les fermetures imposées en ce second confinement.

En détail, l'aide exceptionnelle pour le spectacle vivant, pouvant aller jusqu'à 8 000 euros, sera de nouveau ouverte en début d'année prochaine, tout comme celle pour les commerces culturels, de 5 000 euros, et l'aide en soutien au spectacle vivant privé, alimentée via le fonds d'urgence pour le spectacle vivant. Dans une vision à moyen-terme, la Région a d'ores et déjà anticipé le retour du public et préparer la réouverture des lieux culturels en reconduisant également en janvier 2021 l'aide exceptionnelle pour l'aménagement et l'équipement de protection des lieux et commerces culturels.

Par ailleurs, Valérie Pécresse a assuré le maintien de 100 % des subventions régionales, et ce « même si le service culturel n'a pas été fait », et des avances massives de trésorerie en octroyant « systématiquement 70 % du montant de la subvention régionale », a-t-elle souligné.

Maintenir l'activité et la création

Premièrement, afin de permettre aux commerces culturels franciliens de poursuivre leur activité malgré leur fermeture, la Région a déployé le dispositif du chèque numérique, une aide plafonnée à 1 500 euros pour accompagner la digitalisation de ces derniers, au premier rang desquels les librairies, et les aider dans la création de leur boutique en ligne, ce qui leur permettra d'assurer des ventes à travers le clic and collect.

Deuxièmement, la Région continue d'apporter son soutien aux artistes et auteurs à travers le maintien des programmes de résidences d'écrivains, de scénaristes et de plasticiens, du Fonds régional pour les talents émergents (FoRTE) ou encore de l'aide régionale à l'éducation artistique et culturelle (EAC) dans les lycées et les centres de formations d'apprentis (CFA) franciliens.

Cap vers l'avenir

En 2020, le budget alloué à la culture s'élevait à 120 millions d'euros, dont 66 millions pour l'investissement culturel, secteur dans lequel la Région va renforcer son soutien, via la signature avec l'Etat d'un contrat de plan Etat-Région (CPER) sur six ans, qui engagera cette dernière à hauteur de 100 millions d'euros en faveur de la relance culturelle. Grâce à ce soutien à l'investissement culturel, l'Ile-de-France entend élever son budget dédié à la culture à 200 millions d'euros et en 2021.

Parce qu'elle fait de l'investissement culturel un de ses principaux enjeux et une étape nécessaire pour sortir de la crise, la Région a voté un soutien de 5 millions pour la modernisation du Musée de l'air et de l'espace du Bourget, qui financera un nouveau planétarium numérique et l'installation d'une médiathèque-ludothèque grand public ouverte sur le musée de l'air et de l'espace et un soutien de 1,5 million d'euros pour aménager la philharmonie des enfants qui ouvrira ses portes à Paris en 2021. En outre, 20 millions d'euros ont été votés pour l'implantation du Centre Pompidou à Massy ainsi que 10 millions en faveur de la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame, avec possibilité de réaffectation de l'intégralité des crédits non utilisés aux chantiers de réhabilitation des édifices en banlieue. Enfin, la Région a investi 3,3 millions d'euros dans le nouveau lieu de stockage et de conservation des œuvres du Fonds régional d'art contemporain (FRAC) à Romainville.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer