AccueilActualitéLa Région déplore l'intégration des apprentis dans le calcul des effectifs

La Région déplore l'intégration des apprentis dans le calcul des effectifs

Jérôme Chartier, Premier vice-président de la Région Île-de-France chargé de l'économie et de l'émploi, dénonce le mauvais coup porté à l'apprentissage que représente le projet de décret visant à modifier le mode de calcul des effectifs des entreprises, en y intégrant les apprentis et les alternants en contrat de professionnalisation.
La Région déplore l'intégration des apprentis dans le calcul des effectifs
© DR - Jérôme Chartier, premier vice-président de la Région, déplore l'intégration des apprentis dans l'effectif salarial.

Actualité Publié le ,

Pour Jérôme Chartier, c'est aussi « un mauvais coup contre l'emploi quand on sait que sept mois après la fin de leur formation, deux tiers des apprentis ont un travail ».

De fait, cette mesure aurait pour effet d'augmenter les cotisations et les contributions sociales des entreprises, qui dépasseraient alors les seuils sociaux et principalement celui des 11 salariés.

Si cette décision était entérinée, elle représenterait donc un frein considérable au recrutement d'apprentis par les entreprises, au moment où la région Ile-de-France mène une politique très ambitieuse en faveur de l'apprentissage : signature de contrats de performance avec chaque CFA, accroissement du programme « développeurs de l'apprentissage », renforcement de la communication avec un site dédié, accompagnement financier : les entreprises de moins de 11 salariés touchent une aide de 1 000 euros pour l'embauche d'un apprenti. Du côté des étudiants, la Région contribue à l'achat de leur matériel professionnel à hauteur de 100 à 320 euros.

Ce serait même une double injustice : les niveaux IV et V (CAP, BEPA, Bac pro...) sont ceux pour lesquels il est le plus difficile d'attirer des jeunes actuellement, mais ce seraient aussi les premiers à être pénalisés par cette mesure car les apprentis sont nombreux à être recrutés dans les secteurs de l'artisanat et des métiers de bouche.

L'Ile-de-France accueille aujourd'hui 80 000 apprentis, soit 20% des effectifs nationaux. L'objectif fixé par la nouvelle direction de la Région est de parvenir à 100 000 apprentis à l'horizon 2020.

Selon Jérôme Chartier, « la mise en œuvre d'une mesure telle que l'intégration des apprentis dans le calcul des effectifs des entreprises ne peut que freiner une politique pourtant très volontariste mise en place par la Région. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?