Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

La Région adopte un budget offensif face à la crise

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

La Région adopte un budget offensif face à la crise
© Adobe Stock

La Région Île-de-France a adopté jeudi 19 novembre, en séance plénière, ses orientations budgétaires pour l'année 2021. Face à une crise sans précédent, elle est prête financièrement grâce aux marges de manœuvre dégagées par sa gestion exemplaire depuis 2016. Ces marges lui ont déjà permis de réagir puissamment et sans délais en 2020 avec le plus grand plan de relance de toutes les régions de France (1,3 Md€). Ce plan sera effectivement dépensé à 90 % d'ici la fin de l'année, en moins de 8 mois.

En 2021, la Région Ile-de-France va poursuivre son rôle d'amortisseur de la crise grâce à un nouvel acte de sa relance économique, sociale et écologique.

Son budget 2021 sera offensif contre la crise :

  • en renforçant nos dispositifs d'intervention pour accompagner les entreprises et les commerces, les demandeurs d'emplois, et tous les acteurs durement touchés par la crise;
  • en investissant au plus près des territoires pour réduire les fractures sociales, territoriales, et éducatives;
  • en s'engageant encore davantage dans la transition environnementale avec plus d'1 euro sur 2 consacré à des dépenses ayant un impact positif sur l'environnement et la concrétisation des premières mesures votées dans le cadre de COP régionale Île-de-France;
  • en apportant une aide renforcée aux plus fragiles et à tous ceux qui sont en première ligne dans la gestion de la crise sanitaire, notamment nos personnels de santé;
  • en poursuivant une gestion financière exemplaire.

Gestion exemplaire

Les dépenses en fonctionnement sont strictement stabilisées en 2021 par rapport à 2020. Leur part dans les dépenses totales sera passée de 60 % à 40 % sur le mandat. La Région Ile-de-France a réalisé 2 milliards d'euros d'économies en fonctionnement depuis 2016 (385 € / foyer).

La masse salariale du siège de la Région, déjà en baisse en 2020, le sera à nouveau en 2021. Le nombre d'organismes associés a été divisé par deux, avec une suppression de 230 postes. En parallèle, la Région Île-de-France a créé plus de 200 postes dans les lycées franciliens et réduit de près de 200 dans les services du siège.

Relance vigoureuse

Les dépenses d'investissement augmenteront de + 17 % en 2021. Sur le mandat, elles passent ainsi de 40 % à 60 % du total des dépenses. Les dépenses d'investissements auront ainsi augmenté de + 66 % depuis 2015.

Dette stable

L'encours de la dette est sable, hors inflation, entre fin 2015 et fin 2021. La part des emprunts verts et responsables dans l'encours total de dette est passée de 29 % en 2015 à 75 % en 2020. Lors de la COP Régionale, l'engagement de ne plus recourir qu'à des emprunts verts et responsables a été réitéré.

Ratios financiers tous au vert

Le taux d'épargne brute serait en 2021 à 22,6 % (contre 20,5 % en 2015).

La capacité d'autofinancement de la Région Île-de-France devrait s'établir autour de 70 % en 2021 (contre 58 % au CA 2015).

La capacité de désendettement correspond à 7,9 années au budget primitif de 2021, une année de crise (contre 8,6 années au budget primitif 2015). Fin 2021, elle pourrait descendre à un niveau inférieur à 6 années, soit sensiblement en dessous de fin 2015 (7,5 années).

Par ailleurs, la crédibilité de la Région est soulignée par les agences de notation, Fitch / Moody's qui attribuent à la Région Île-de-France la meilleure note possible en France. L'agence Fitch évalue également la gouvernance de la Région comme une « bonne gouvernance », souligne un « bon contrôle exercé sur les dépenses » et « une gestion prudente de la dette ».

Baisse d'impôt

La Région Ile-de-France a gelé les impôts depuis 2016 et prévoit pour 2021 une baisse de fiscalité. Il est proposé de supprimer en 2021 la taxe d'aménagement pour les petits commerces et les maisons de santé, ce qui pourrait représenter, par exemple, des gains de 2 600 € pour un commerce de 300m2 et de 5 600 € pour une maison de santé de 600m2 par exemple.

Ainsi, avec ce budget 2021, la Région Île-de-France renforce encore davantage la réponse à la crise, pour susciter et consolider la reprise économique, accompagner les demandeurs d'emplois, aider les plus vulnérables et soutenir ceux qui sont en première ligne.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer