AccueilSociétéLa proposition des médecins libéraux d’Île-de-France pour pallier les rendez-vous manqués

La proposition des médecins libéraux d’Île-de-France pour pallier les rendez-vous manqués

Le ministre de la Santé François Braun entend redonner du temps de soins aux soignants et lutter contre les rendez-vous non honorés par les patients.
La proposition des médecins libéraux d’Île-de-France pour pallier les rendez-vous manqués
© Adobe Stock

Société Publié le ,

C’est l’Union régionale de santé, l’URPS médecins libéraux d’Île-de-France, qui a lancé une enquête début juillet afin de connaître les tendances concernant les rendez-vous non honorés. Justement, elles semblent être à la hausse puisque la majorité des répondants affirment ressentir un sentiment d’augmentation du phénomène de rendez-vous non honorés avec environ deux rendez-vous non honorés par jour, et des pics pouvant aller jusqu’à cinq.

1 à 2 jours de travail non rémunérés chaque mois

L’URPS a pour but de contribuer à l’organisation et à l’évolution de l’offre de santé au niveau régional et elle représente à elle seule 21 000 médecins libéraux en Île-de-France. Justement, pour 79 % des répondants à l’enquête, un rendez-vous non honoré représente une problématique majeure dans leur organisation quotidienne. En effet, il a deux conséquences majeures. La première, c’est que les rendez-vous non honorés par certains privent d’autres patients d’un accès aux soins sur le créneau désormais disponible. La seconde, c’est que la médecine libérale perd en attractivité puisque d’après les estimations de l’URPS, les rendez-vous non honorés correspondent en moyenne à 1 à 2 jours de présence au travail non rémunérés par mois.

©D.R.

Les solutions URPS

Face à ces rendez-vous non honorés, nombreux sont les médecins à vouloir mettre en place des sanctions pour prévenir et éviter ces comportements. Parmi les solutions qui reviennent le plus souvent, on compte notamment une méthode de prépaiement ou la majoration d’un dépassement exceptionnel au prochain rendez-vous. L’URPS médecins libéraux d’Île-de-France insiste, il faut mettre les moyens pour lutter contre cette problématique. Ainsi, l’union requiert une campagne nationale d’information sur l’accès aux soins pour sensibiliser les usagers au respect de leur rendez-vous mais aussi, le développement des fonctionnalités des plateformes de prise de rendez-vous en ligne, notamment en envoyant systématiquement un SMS de rappel de rendez-vous vingt-quatre heures en amont ou en rendant impossible la prise de deux rendez-vous simultanés dans la même spécialité. Le développement d’une option de prépaiement est aussi sur la table, afin que les médecins puissent activer volontairement cette dernière, notamment pour les nouveaux patients, qui sont le plus responsables des rendez-vous non-honorés. D’ailleurs, ces rendez-vous non honorés sont pris à 68,9 % des cas via une plateforme en ligne.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 29 juillet 2022

Journal du29 juillet 2022

Journal du 22 juillet 2022

Journal du22 juillet 2022

Journal du 15 juillet 2022

Journal du15 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?