Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

La promotion de l'entrepreneuriat féminin : exemples européens

le - - Entreprise - Vie des entreprises

La promotion de l'entrepreneuriat féminin : exemples européens
@ DR

Impact Partner, première plateforme européenne dédiée à l'impact investing, a récemment dévoilé, avec France Invest, les résultats d'une enquête européenne, “comment promouvoir l'entrepreneuriat féminin”, menée pour J.P. Morgan et réalisée par McKinsey.

L'enquête “Comment promouvoir l'entrepreneuriat féminin” a analysé les différentes phases du parcours entrepreneurial des femmes dans plusieurs pays d'Europe : à Londres, à Paris, à Francfort ainsi qu'à Berlin. Les fondatrices de Hightechway, Catherine Huard-Lefin, et de LiveMentor, Anaïs Pretot, ont été appelées à confronter les résultats de cette étude avec leurs expériences personnelles et à témoigner de leur propre parcours d'entrepreneure et de cheffe d'entreprise. Un statut loin d'être similaire.

Des disparités hommes-femmes qui freinent l'entrepreneuriat féminin

L'enquête révèle tout d'abord la valeur économique non captée due au déficit d'entrepreneurs femmes. S'il y avait en France autant d'entrepreneures que d'entrepreneurs générant la même richesse, elle oscillerait entre 145 et 160 milliards d'euros avec un manque à gagner de 45 à 50 milliards pour la seule Ville de Paris.

Elle révèle également une moindre envie que les hommes de créer leur entreprise : les femmes interrogées dans le cadre de cette étude ne sont que 28 % à envisager de créer une entreprise au cours des trois prochaines années, contre 37 % des hommes. Cet écart double pour les personnes interrogées ayant des revenus modestes : elles sont alors 58 % à n'avoir jamais envisagé de créer une entreprise.

Les femmes croient également moins en leurs capacités : 27 % des femmes, contre 16 % des hommes, s'estiment moins aptes à construire des business plans et à se constituer en réseau.

Enfin, l'enquête a révélé quatre principaux freins à l'entrepreneuriat féminin. Il s'agit de l'accès aux financement, de la légitimité professionnelle, de l'absence de réseau ainsi que de l'éducation et de l'état d'esprit persistant dans le monde entrepreneurial. Et, peut être aussi, du regard des hommes sur ce sujet.

Retour d'expérience d'entrepreneures

Dans le cadre de cette enquête, deux femmes entrepreneurs, financées par Impact Partners, ont témoigné de leur parcours. La première est Catherine Huart-Lefin, pilote de ligne, ingénieure et fondatrice de Hightechway, une entreprise employant des travailleurs handicapés qui intervient dans le secteur technologique en développant une activité de bureau d'études aéronautiques. Elle emploie actuellement 70 personnes, avec près d'une centaine prévue à la fin de l'année.

Pour Catherine Huart-Lefin, « le principal frein à l'entrepreneuriat féminin reste l'éducation. On ne m'a jamais expliqué ce qu'était l'entrepreneuriat, j'ai découvert que piloter une entreprise, c'était naviguer à vue ! Puis viennent l'entourage, le réseau et les freins financiers. ».

« Contrairement au fait d'être seulement entrepreneur, être chef d'entreprise est un vrai métier et fait appel aux valeurs suivantes : l'humilité, la persévérance et l'écoute ! Et précisément, les femmes sont généralement d'excellentes cheffes d'entreprise ! Ce sont des softs skills qu'elles cultivent davantage ».

« La mixité est le facteur du changement : elle permet d'amener une diversité des styles de leadership qui bénéficie à terme aux entreprises. Le fait d'équilibrer le ratio homme/femme dans le travail lisse aussi les rapports. », ajoute-t-elle.

La seconde est Anaïs Pretot LiveMentor. à 30 ans, elle est la co-fondatrice et la directrice générale de LiveMentor, 1er programme d'accompagnement à la création d'entreprise 100 % en ligne, qui compte 50 salariés. Diplômée de l'ESCP Europe et de l'Université Carlos III de Madrid, elle a également oeuvré pendant quatre années au développement de la start up Onefinestay en Europe, revendue en 2016 à AccorHotels. Son ambition est de « démystifier » l'entrepreneuriat, en prouvant, par la pratique, qu'il fait fi des diplômes, des aléas de parcours et des barrières géographiques.

« Plus qu'un tâtonnage, ma phase de démarrage ressemble plus à un ensemble de looping et de drifts ! L'accès au réseau, l'importance de s'associer avec les bonnes personnes, la résilience et la capacité d'adaptation sont les éléments premiers du succès entrepreneurial. Il s'agit d'être confortable dans l'inconfort, voir prendre du plaisir dans l'inconfort ! Le chemin est long pour y arriver, il faut se préparer en se disant que le pire arrive toujours. », s'exprime-t-elle.

« La mixité est une clé d'entrée lorsque l'on parle de l'entrepreneuriat féminin. Cependant, elle doit s'inscrire dans une thématique plus large qui est celle du « future of work ». Qu'est-ce que nous apprennent les entreprises et comment doivent-elles faciliter une balance vie personnelle et professionnelle ? Il est essentiel selon moi de déconstruire l'entrepreneuriat féminin qui est le marqueur du genre, certes, mais le fruit d'un problème plus global d'égalité des chances. », conclue-t-elle.

France Invest, engagé pour la parité

Dominique Gaillard, président de France Invest, affirme fièrement que le capital-investissement de son entreprise s'engage pour la parité. En effet, 80 % de ses membres, soit 255 sociétés de gestion et d'investissement qui représentent environ 95 % des actifs sous gestion des membres de France Invest, ont signé une Charte composée de 30 engagements, portant à la fois sur les acteurs du capital-investissement et sur les entreprises qu'ils accompagnent.

Ainsi, les acteurs du capital-investissement membres de France Invest doivent présenter dans leurs équipes d'investissement 25 % de femmes à des postes seniors d'ici à 2030 et 30 % d'ici à 2035 et doivent arriver à 40 % de femmes tous postes confondus d'ici 2030.

S'agissant des entreprises qu'ils accompagnent, elles doivent atteindre 30 % de femmes dans les comités de direction d'ici 2030 et avoir 25 % de start-up financées en 2025 fondées, cofondées ou dirigées par des femmes, 30 % en 2030 et 50 % en 2050.

Les investisseurs dans les fonds de capital-investissement doivent, quant à eux, s'engager à prendre en considération dans leurs décisions d'investissement la parité des équipes dans les sociétés de gestion et dans leurs participations et à en suivre l'évolution.

Impact Partners est signataire de la charte France Invest et poursuit la volonté d'aller plus loin en matière de mixité, comme en témoigne Zoe Constantin, sa directrice d'investissement.

En effet, la parité est déjà réalisée au niveau de la société de gestion puisqu'elle compte autant de partners homme que femme.

De plus, les postes senior dans l'équipe d'investissement comprennent 28 % de femmes, qui sont 36 % tous niveaux confondus. 20 % des investissements réalisés ont concerné des entreprises pilotées par des femmes. D'ailleurs, les statistiques sur les sociétés cotées montrent que les portefeuilles constitués avec des sociétés créées et dirigées par des femmes avaient tendance à être financièrement plus performante que la moyenne des performances.

« Nous sommes donc fortement sensibilisés sur ces questions même si les efforts doivent être poursuivis pour faciliter l'accès au capital-risque des entrepreneurEs. D'ailleurs, que ce n'est pas seulement une question de genre. Plus globalement, nous sommes attachés à la diversité que ce soit au sein des équipes avec des profils internationaux ou au niveau du profil des entrepreneurs financés, avec la volonté de financer aussi des entrepreneurs issus des quartiers populaires ou en situation de handicap. », expose-t-elle.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer