AccueilEntrepriseVie des entreprisesLa plaisance a le vent en poupe

La plaisance a le vent en poupe

Le secteur du nautisme évolue pour s'adapter aux nouveaux comportements et besoins des Françaises et des Français, en demande d'une offre plus variée, plus souple et plus accessible. Dream Yacht Charter, spécialiste de la location de bateaux, et SamBoat, sa plateforme de location de bateaux en ligne, ont mené une étude, en partenariat avec OpinionWay, pour décrypter ces nouvelles tendances.
La plaisance a le vent en poupe
@ DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

La plaisance se démocratise. Parmi les sept millions de françaises et de Français séduits par le nautisme, 72 % pensent que ce loisir est devenu plus accessible, même si le secteur souffre encore de nombreux a priori. Avec ses cinq façades maritimes et ses 5 850 kilomètres de côtes, la France est un terrain de jeu rêvé pour les fans de nautisme. 14 % des français envisagent d'en profiter cet été. Contrairement à l'idée reçue d'un loisir plus masculin, autant d'hommes et de femmes sont enclins à prendre le large.

Concernant les générations les plus enthousiastes, les Millennials sont en tête. Cet été, près d'un
plaisancier sur deux (46 %) a entre 18 et 34 ans. Ils ne sont en revanche qu'un sur dix de 50 ans et plus à vouloir naviguer. Les 7 millions de plaisanciers ne navigueront pas tous de la même manière. Une majorité (35 %)
s'invitera sur le bateau d'un proche – plus d'un quinquagénaire sur deux préfèrera cette option, ou du moins en aura plus l'opportunité dans son entourage.

Location ou croisière organisée

Cette année, 32 % des plaisanciers s'orientent vers la location, option qui séduit plus d'un jeune sur deux âgé de 18 à 24 ans (53 %).
par ailleurs, 20 % sont tentés par une croisière organisée, qui attire plutôt la génération senior (65 ans et plus). Plus d'un sur trois, contre seulement un sur 10 chez les 18-24 ans.
La propriété fait moins d'adeptes : seulement 18 % des interrogés navigueront sur leur propre bateau. Etonnamment, au vu du coût d'achat d'un bateau, ce sont les 18-24 ans qui sont les plus nombreux à choisir cette option (32 %).

Si les français déjà convaincus par la plaisance ne sont plus seulement des “aficionados”, encore 85 % de la population n'envisage pas de faire du bateau pendant l'été. En cause notamment, plusieurs idées reçues sur ce secteur, longtemps resté le terrain de jeu de marins aguerris. En effet, huit français sur 10 considèrent que c'est un loisir encore trop cher, et une grande majorité évoque également la nécessité d'avoir le permis (62 %) et des connaissances approfondies (78 %) pour sortir en mer.

Comme le souligne Laurent Calando, co-fondateur de SamBoat, « beaucoup de français ne savent pas que le permis n'est pas nécessaire pour louer un bateau à moteur de moins de 6 CV ou un voilier ». De son côté, Loïc Bonnet, PDG du groupe précise que
« rendre la plaisance accessible au plus grand nombre à des tarifs abordables – à partir de 50 euros la journée – est d'ailleurs la vocation de notre plateforme lancée en 2014 et dédiée au départ à la location entre particuliers », ajoute-t-il. « La démocratisation de la plaisance est en marche depuis une dizaine d'année, conséquence de la crise économique de 2008 et du développement de l'économie collaborative. Dream Yacht Charter

fait continuellement évoluer son offre pour répondre à ces nouveaux comportements comme dernièrement le lancement de l'activité de boat club, et le Sun Loft, voilier adapté à un public jeune et urbain... Voyager autrement est ainsi possible pour les 130 000 clients de Dream Yacht Charter ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?