AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisLa Philharmonie de Paris invitée à se serrer la ceinture

La Philharmonie de Paris invitée à se serrer la ceinture

La mairie de Paris et le ministère de la Culture souhaitent que la Philharmonie de Paris revoie à la baisse ses demandes financières, selon le maire adjoint en charge de la Culture, Bruno Julliard (PS).
La Philharmonie de Paris invitée à se serrer la ceinture

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

La mission culture du Sénat a épinglé fin octobre "la dérive des coûts et du calendrier" de la future grande salle symphonique, avec un retard accumulé estimé à 24 mois, et une explosion du budget de 170 à 386 millions d'euros. Elle s'est inquiétée que le coût de fonctionnement de l'équipement ne pèse sur le soutien à l'éducation artistique et aux secteurs fragiles. "L'an dernier l'Etat et la Ville de Paris ont accepté une hausse du coût du projet, qui est passé à 330 millions d'euros.

Cette hausse sensible s'expliquait par la sous-évaluation des coûts des entreprises et les atermoiements de l'Etat, qui ont fait perdre deux ans", a expliqué M. Julliard. "Cette année la maîtrise d'œuvre nous a présenté une nouvelle hausse, de 50 millions d'euros, qui n'est pas acceptable. On ne la paiera pas rubis sur l'ongle. Le maire et la ministre ont demandé à l'équipe de réduire ce coût et de trouver des économies", a-t-il ajouté. "Concernant le fonctionnement, nous demandons à l'équipe de la Philharmonie de préparer un projet qui permette un financement privé plus important que prévu", a dit le maire adjoint.

Cette contribution privée pourrait passer par le mécénat, ou la location d'espaces commerciaux. L'accueil en résidence d'orchestres étrangers est une autre piste. "Il ne s'agit pas de réduire la voilure, mais de proposer un fonctionnement plus rigoureux", a souligné M. Julliard.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?