Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

La NSA publie ses conseils pour limiter notre exposition aux risques de géolocalisation

le - - Actualité

La NSA publie ses conseils pour limiter notre exposition aux risques de géolocalisation
@DR

L'agence de renseignement américaine publie des mises en garde contre les risques liés à la localisation et des conseils pour réduire la quantité de données partagées.

L'Agence de sécurité nationale (NSA) des États-Unis a récemment publié des conseils concernant la réduction des divers risques liés au suivi de notre position lors de l'utilisation tant de smartphones, d'objets connectés, de médias sociaux et d'applications mobiles. Si ces conseils s'adressent prioritairement aux militaires et au personnel des services de renseignement, ils peuvent être utiles à tous ceux qui cherchent à limiter le suivi de la localisation.

Le risque lié aux appareils mobiles

Selon le guide, un smartphone allumé diffuse un positionnement géographique, que nous utilisions l'appareil ou non. Il peut aussi révéler une position même si le système de positionnement mondial, le GPS, et le service cellulaire sont tous deux hors ligne ou désactivés. Les personnes malveillantes disposent donc de nombreuses occasions de suivre leurs cibles en utilisant des renifleurs sans fil, même lorsque leurs victimes potentielles n'utilisent pas activement les connexions sans fil, a déclaré la NSA.

L'agence de renseignement en appelle aussi à faire la distinction entre les services de localisation, fournis par des appareils à des applications, et le GPS. « La chose la plus importante à retenir est peut-être que la désactivation des services de localisation sur un appareil mobile n'éteint pas le GPS, et ne réduit pas de manière significative le risque d'exposition à la localisation. », explique l'agence.

Les téléphones, mais pas que

D'autres appareils peuvent induire des risques similaires, en envoyant et recevant des signaux sans fil, notamment toutes sortes d'appareils de l'Internet des objets (IoT) ou les appareils de la maison intelligente. Cependant, beaucoup de ces outils n'offrent pas la possibilité de désactiver leurs fonctions sans fil.

Enfin, l'agence de renseignement a noté que de nombreuses applications mobiles demandent aux utilisateurs des autorisations pour le suivi de la localisation, sans que cela ne soit nécessaire pour leur fonctionnement.

Limitation des risques : mode d'emploi

Comme le souligne la NSA, s'il n'est pas toujours aisé d'empêcher entièrement l'exposition des données de localisation, une configuration et une utilisation prudente peuvent permettre de réduire la quantité de données de localisation partagées.

C'est dans cet objectif que l'agence recommande de suivre un ensemble de conseils pour réduire la quantité de données de localisation partagées et ainsi d'atténuer les risques d'être suivi.

Il s'agit notamment de désactiver les paramètres des services de localisation sur notre appareil, de désactiver toutes connexions sans fil lorsque nous ne les utilisons pas, d'utiliser un réseau privé virtuel pour aider à dissimuler notre position. Il faut également ne fournir aux applications que moins d'autorisations possible et être très prudent quant à ce que nous partageons sur les médias sociaux.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer