Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

La nouvelle Défenseure des droits incite les Français à saisir l'institution

le - - Droit - Actualité du droit

La nouvelle Défenseure des droits incite les Français à saisir l'institution
@ DR

La nouvelle Défenseure des droits Claire Hédon convie les Français à s'adresser à son institution, qu'elle souhaite « faire connaître » pour garantir « l'effectivité des droits » de chacun, a-t-elle expliqué lors d'un premier déplacement en Seine-Saint-Denis la semaine dernière.

« Si la population a des difficultés à accéder aux droits, elle perd confiance dans la démocratie », a déclaré Claire Hédon. « On sent bien qu'il faut encore améliorer cette connaissance » auprès de la population, afin « que les citoyens s'emparent de cette possibilité de saisir le Défenseur des droits », a-t-elle fait valoir en saluant le travail accompli par son prédécesseur, Jacques Toubon, pour rapprocher l'institution des Français.

Cette autorité indépendante aux compétences très larges (relations entre les usagers et les services publics, lutte contre les discriminations, droits de l'enfant, déontologie des forces de l'ordre, protection des lanceurs d'alerte) a vu le nombre de réclamations augmenter de 40 % pendant les six ans du mandat de Jacques Toubon, pour atteindre 103 000 dossiers en 2019.

Pour sa première visite officielle en tant que Défenseure des droits, Claire Hédon jugeait « important de venir » en Seine-Saint-Denis, un département « qui a payé un lourd tribut à l'épidémie » de Covid-19 et qui souffre d'un manque de moyens considérable.

A la préfecture de Bobigny, elle a assisté à l'entretien d'un délégué territorial du Défenseur des droits avec un homme qui attend depuis quatre mois une réponse au dossier qu'il a déposé pour devenir chauffeur VTC.

« Vous voyez bien avec cet exemple qu'on peut saisir le Défenseur des droits pour des choses extrêmement variées », a insisté l'ancienne présidente d'ATD-Quart Monde.

Le Défenseur des droits compte 520 délégués et 874 points d'accueil répartis dans toute la France, une présence territoriale qui s'est largement développée sous le mandat de Jacques Toubon.

Mme Hédon a également rencontré l'association Sauvegarde de Seine-Saint-Denis, dédiée à la protection de l'enfance. Prise en charge a minima des mineurs isolés étrangers, accompagnement des "décrocheurs" scolaires et des adolescentes qui se prostituent, incapacité à faire reloger les familles reconnues comme prioritaires pour faire valoir leur droit à un logement... Pendant une heure, les professionnels lui ont fait part de leurs difficultés.
« Ce qui ressort, c'est comment le manque de moyens porte atteinte aux droits des enfants », a résumé Claire Hédon, un sujet « capital » sur lequel elle souhaite « faire des recommandations ».




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer