AccueilActualitéEuropeLa Métropole du Grand Paris répond à la directive européenne sur le bruit

La Métropole du Grand Paris répond à la directive européenne sur le bruit

La Métropole du Grand Paris vient d'approuver ses cartes stratégiques du bruit. Elle a par ailleurs décidé de lancer l'élaboration de son plan métropolitain de prévention du bruit dans l'environnement.
La Métropole du Grand Paris répond à la directive européenne sur le bruit
@ D.R.

ActualitéEurope Publié le ,

Depuis le 1er janvier 2018, les compétences de la Métropole du Grand Paris ont été étendues à la lutte contre les nuisances sonores. Cette dernière figure parmi les 47 autorités françaises compétentes pour élaborer les cartes stratégiques de bruit (CSB) et les plans de prévention du bruit dans l'environnement (PPBE). Pour ce faire, elle s'appuie sur le diagnostic des enjeux établi par Bruitparif, le centre régional d'évaluation technique de l'environnement sonore.
Comme le souligne Patrick Ollier, le président de la Métropole du Grand Paris,
« notre métropole entend s'emparer pleinement de cette compétence, car la protection de l'environnement sonore participe à la qualité de vie de ses habitants, ainsi qu'à son attractivité et à son rayonnement. Pour disposer d'éléments objectifs afin de prioriser son intervention, la métropole a fait appel dès 2017 à l'expertise de Bruitparif, grâce à une convention dédiée. »
Après avoir produit les cartes stratégiques du bruit de la Métropole du Grand Paris, Bruitparif a utilisé la méthodologie préconisée par l'Organisation mondiale de la santé pour réaliser sur l'ensemble du territoire métropolitain un diagnostic fin des impacts sanitaires des bruits des transports routier, ferroviaire et aérien, ainsi que de leur cumul, par maille de
500 m de côté.
Il en ressort que près d'un million de personnes (sur sept millions en tout) sont hautement gênées par le bruit des transports dans la métropole parisienne, et que le sommeil de près de 500 000 personnes (7,3 % de la population) y est très perturbé. Pour Didier Gonzales, président de Bruitparif, « ce diagnostic rend lisible et objective une nuisance vivement ressentie par la population de la Métropole, puisque 78 % de ses habitants se déclarent préoccupés par le bruit. Ses impacts sont devenus un vrai problème de santé publique :
troubles du sommeil, risques cardiovasculaires accrus, gêne, stress, fatigue... Le bilan établi par Bruitparif montre que plus de 15 % de la population métropolitaine vit dans une zone où le bruit excède les valeurs limites réglementaires.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 09 décembre 2022

Journal du09 décembre 2022

Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?