AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisLa mauvaise histoire, sans fin…

La mauvaise histoire, sans fin…

Les Français sont comme ça ! Ils aspirent au changement, à l'assainissement des comptes de la nation, à la sécurisation de la vie sociale… Mais ils ne sont pas prêts à offrir leurs acquis –parfois conséquents– en pâture à l'appétit d'ogre des réformateurs.

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Les retraites n’échappent pas à cette règle. La lutte des aînés fut si âpre qu’il est inconcevable d’abandonner sans combat. Pourtant, chacun s’accorde à reconnaître que le beau système de répartition hexagonal ne tient plus vraiment la route, que le cap doit être redéfini en profondeur, même s’il n’y va pas par quatre chemins... Qui plus est, cette impérieuse réorientation est essentiellement arithmétique, pragmatique, sans une once de dogmatisme. Peut-on prêter à l’actuelle majorité la volonté de faire bouger les lignes par idéologie ?
Las, les Français ne veulent pas se mettre au nouveau régime. Selon un récent sondage CSA pour l’Humanité, « 78 % d’entre eux sont prêts à se mobiliser pour défendre leur retraite ». Le combat de trop ? Les sondés agrémentent leur résistance annoncée d’une douce utopie, avançant –certainement sans trop y croire– que la contribution des revenus financiers serait « la mesure la plus efficace pour garantir le financement du système actuel ».
L’indispensable réforme qui se profile devrait ainsi porter des fruits plutôt amers qui annoncent une belle déconfiture…

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?